/news/tele

«''Face à la rue'' m’a sauvé» - Jean-Marie Lapointe

TVA Nouvelles

div style="position: relative; display: block; max-width: 940px;">

Accablé par les dettes, il était «minuit moins une» lorsque le téléphone de Jean-Marie Lapointe a sonné pour lui proposer le docu-réalité «Face à la rue».

«J’étais accoté dans les dettes. Non seulement ma marge de crédit était pleine, mais j’avais des amis qui me prêtaient de l’argent», a raconté l’animateur lors de l’émission «La vraie nature», diffusée dimanche soir.

Celui qui a animé «Le Club des 100 Watts», a écrit des livres et joué dans plusieurs séries l’admet : il n’a pas toujours été capable de payer son loyer.

«Le téléphone ne sonnait pas. Tu passes des auditions, tu n’as pas le rôle. Et là, ça te rentre tranquillement dans la tête : ''est-ce que je suis rendu un has-been''», s'est demandé Jean-Marie Lapointe, entouré de Jean-Philippe Dion, Guillaume Lemay-Thivierge et France d’Amour.

Jusqu’à il y a peine trois ans, cet animateur, auteur et conférencier croyait que tout était terminé.

«L’ironie, c’est que «Face à la rue» m’a sauvé, peut-être, de me ramasser dans la rue», a lancé Jean-Marie Lapointe.

Voyez ou revoyez les épisodes de la deuxième saison de «Face à la rue» sur la chaîne Moi et Cie.

Dans la même catégorie