/regional/troisrivieres/mauricie

Vote décisif à l’Aluminerie de Bécancour

Agence QMI

Les 1000 employés de l’Aluminerie de Bécancour, en lock-out depuis 14 mois, se prononceront lundi sur la dernière offre patronale.

Le syndicat n’a pas indiqué pas s’il recommandera ou non l’adoption de la proposition d’Alcoa, qui détient l’entreprise à 75 %. Une résolution de ce conflit de travail pourrait survenir avec le vote de lundi, mais l’issue du vote était encore difficile à prévoir dimanche. Mardi dernier, le président de la section locale, Clément Masse, avait dénoncé l’employeur, l’accusant de tenter de faire accepter une entente par la force, sans donner libre cours aux négociations.

M. Masse avait par ailleurs indiqué que la dernière offre ressemblait beaucoup à la proposition qui était sur la table en février dernier, lorsque la direction d’ABI a rompu les négociations.

Les syndiqués se réuniront en après-midi dans un hôtel de Trois-Rivières et écouteront le syndicat présenter les trois propositions de conventions collectives pour les employés de l’usine, de bureaux et du laboratoire. Ils examineront ensuite le protocole de retour au travail mis sur la table par Alcoa.

Un vote secret se tiendra par la suite.

Dans la même catégorie