/news/law

Accusé d’avoir copié un plan dans une expo

Alex Drouin | Collaboration spéciale

Une compagnie de Mascouche spécialisée dans les maisons préfabriquées poursuit un homme qu’elle accuse d’avoir copié l’un de ses modèles lors d’une visite dans un salon de l’habitation.

Thermo Structure, qui conçoit et réalise des plans de maisons préfabriquées depuis environ 25 ans, allègue que l’autoconstructeur Éric Laurendeau aurait «plagié sans vergogne et délibérément les plans» d’une maison qui était présentée au Salon de l’habitation de Granby en 2016, selon la poursuite de 91 700 $ qui a été déposée au palais de justice de Sherbrooke le 12 novembre.

Maison copiée

GRACIEUSETÉ

 

Selon le document de cour, M. Laurendeau aurait copié le modèle Monterey, qui a été conçu par le président de la compagnie, Michel Mathon, et qu’il aurait reproduit à Sherbrooke en 2016.

Il s’est informé

Ce modèle avait, entre autres, une façade originale et une disposition de fenêtres abondante.

Toujours selon la requête, M. Laurendeau aurait rencontré un conseiller de la compagnie Thermo Structure au Salon de l’habitation de Granby, avec qui il aurait visité une maison modèle qui y était exposée.

Maison copieur

GRACIEUSETÉ

 

Il a rencontré le conseiller «afin de s’informer des caractéristiques du modèle Monterey [...] et plutôt que d’acquérir comme il se doit auprès de la compagnie un ensemble de structures complet comprenant les plans de la maison, il a plagié délibérément la maison modèle».

«On veut protéger nos droits et on s’est fait voler l’une de nos créations», a expliqué le président au Journal, joint par téléphone.

Poursuite rare

L’Office de la propriété intellectuelle du Canada a fait savoir que «le bâtiment et les plans sont protégés par le droit d’auteur puisqu’ils sont tous deux considérés comme des œuvres artistiques».

L’Ordre des architectes du Québec a indiqué qu’il était rare qu’une telle poursuite survienne.

L’accusé Éric Laurendeau n’a pas voulu commenter.