/regional/montreal/montreal

Une cérémonie pour le jeune Ariel

Agence QMI 

Des centaines de personnes se sont réunies, mardi soir, à l'église Saint-Joseph-de-Bordeaux, à Montréal, à l'occasion d'une messe célébrée en l'honneur du petit Ariel Jeffrey Kouakou, porté disparu depuis maintenant un an.

Le petit Ariel a été porté disparu le 12 mars 2018 dans l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville. Le mystère de sa disparition, notamment à savoir s'il a chuté dans la rivière des Prairies ou s'il a été enlevé, n'a jamais été élucidé à ce jour.

Son père, Kouadio Frédéric Kouakou, a pris la parole au cours de la messe pour partager un message d'espoir.

«Nous nous levons avec l'espoir. Le soir, nous nous couchons avec l'espoir. Nous savons qu'Ariel rentrera à la maison. Nous en avons l'ultime conviction», a dit M. Kouakou au cours de la messe.

Le père d'Ariel a aussi décoché une flèche vis-à-vis du Service de police de la Ville de Montréal, qu'il a exhorté à reprendre son enquête. «Faute de quoi, vous renforcerez la conviction des citoyens qui pensent déjà que l'enquête sur la disparition d'Ariel a été bâclée depuis le signalement de sa disparition. Il faut plus d'expertise et, surtout, une unité spécialisée – que je réclame – qui traitera efficacement et sur la durée la question des disparitions d'enfants», a appelé Kouadio Frédéric Kouakou.

Les parents d'Ariel demeurent convaincus qu'Ariel a été victime d'un enlèvement, tandis que le SPVM avait concentré ses recherches autour de la rivière des Prairies, le printemps dernier.

Les proches de l'enfant gardent espoir de le retrouver un jour et ont lancé des initiatives en ce sens. Mardi et mercredi, la photo d'Ariel a été diffusée dans les 68 stations du réseau de la Société de transport de Montréal.

Par ailleurs, la Banque CIBC a indiqué qu'elle imprimera la photo d'Ariel sur les enveloppes de factures mensuelles de ses cartes Visa au mois de mai, et ce, partout au Canada

Dans la même catégorie