/finance/homepage

Boeing 737 MAX 8: des impacts pour les voyageurs

TVA Nouvelles

La décision du Canada et des États-Unis de clouer au sol les Boeing 737 MAX 8 aura certainement des impacts sur les plans de nombreux voyageurs.

Les transporteurs essaient tant bien que mal de réacheminer leurs clients sur d'autres vols.

Mercredi, à l’aéroport Montréal-Trudeau, Air Canada a notamment annulé ses vols à destination de Vancouver, Los Angeles et San Francisco. La compagnie a rappelé dans un communiqué qu'entre 9000 et 12 000 passagers par jour voyagent sur un de ces 24 appareils faisant partie de sa flotte de 385 avions.

De son côté, les flottes de Sunwing et WestJet comprennent moins de 10% de ces appareils.

Quels recours?

Les dernières décisions gouvernementales éclaircissent maintenant les obligations des transporteurs envers leurs clients.

«C'est selon les conditions tarifaires de la ligne aérienne, souligne Jacob Charbonneau, PDG de volsenretard.ca. Si on prend, par exemple, Air Canada, on dit qu'on va réacheminer les gens dans les sept prochains jours sur nos ailes ou sur les ailes d'un partenaire, par exemple, Star Alliance, et qu'on va pouvoir repousser la date de retour ou simplement annuler notre vol et être remboursé.»

Si, par contre, vous voyagez avec un transporteur européen ou si êtes coincés sur un territoire européen, vous serez mieux nantis.

«Les passagers ont droit à une prise en charge, donc des frais de repas, des frais d'hébergement, et doivent être réacheminés dans les meilleurs délais», souligne M. Charbonneau

Petit conseil: vérifiez aussi vos couvertures avec votre assureur ou l'émetteur de votre carte de crédit.

Si vous avez fait affaire avec une agence de voyages pour votre billet, vous pouvez toujours faire une réclamation au Fonds d'indemnisation des clients d'agents de voyages. Par exemple, vous pourriez aller chercher jusqu'à 200 dollars par jour comme frais de subsistance parce que votre transporteur ne les paie pas.

Dans la même catégorie