/news/world

Le christ et des organes génitaux à la une du «Charlie Hebdo»

Charlie Hebdo frappe un grand coup avec sa nouvelle une. Le journal satirique français a choisi de mettre le christ sur la croix sur sa page frontispice dans une caricature de sa dessinatrice Coco.

Le nez de Jésus est un long pénis et ses deux yeux sont recouverts par un scrotum qui lui bouche la vue. Le christ soulève un testicule pour y avoir plus clair. «Pédophilie: L’Église ouvre ... enfin les yeux», affiche la caricature.

L’Église catholique est un sujet prisé du Charlie Hebdo qui dénonce haut et fort le fait que l’Église a fermé les yeux durant des années alors que des allégations, des plaintes, des procès faisaient état des sévices que les prêtres faisaient subir aux enfants et adolescents de par le monde.

Plutôt que d’agir, dénoncer et rapporter aux autorités les religieux agresseurs, leurs supérieurs les changeaient de paroisses, même de pays pour que les agressions cessent sans les punir.

Procès et prison

De plus en plus d’histoires de pédophilie sont mises au jour et les religieux sont poursuivis en justice. Le pape François veut même agir contre les agresseurs présumés.

Le cardinal australien George Pell, ancien numéro trois du Vatican, a été condamné hier à six ans de prison pour agressions sexuelles contre deux enfants de chœur. La semaine dernière, c’était au tour du cardinal français Philippe Barbarin d’écoper de six mois dans la collectivité pour ne pas avoir protégé des enfants des agressions du père Bernard Preynat.

La une de Charlie Hebdo risque de provoquer l’ire des catholiques. C’est le but recherché par la Charlie: l’humour pour faire réagir, réfléchir, dénoncer.