/news/currentevents

Le toit d’une maison s’effondre à Québec

Dominique Lelièvre | Journal de Québec

Deux locataires s’en tirent avec une bonne frousse et un total de huit personnes devront se reloger après l’affaissement soudain du toit d’une maison dans le secteur de Sainte-Foy, jeudi.

Les deux hommes dans leur vingtaine se trouvaient au rez-de-chaussée lorsqu’un bruit assourdissant s’est fait entendre dans la résidence du 2540, rue Desandrouins près du boulevard du Versant-Nord.

Des débris se sont mis à chuter et les occupants ont compris qu’il fallait sortir au plus vite. Ils s’en tirent miraculeusement sans aucune blessure. L’un d’eux a affirmé au Journal qu’il n’y avait eu aucun signe laissant présager le désastre.

Étonnement

La maison compte deux grands appartements où logent huit personnes. Le propriétaire, Francis, s’est montré tout aussi étonné de l’effondrement. C’est un locataire qui l’a informé de la situation vers 12h15.

 «Je suis venu immédiatement, mais je ne m’attendais pas à ça. Je suis surpris parce que je n’avais aucun signe d’infiltration d’eau, pas de fissures. Les portes fermaient bien. La neige, j’en ai autant que les voisins autour», a assuré Francis, qui se considère comme étant un propriétaire «vigilant».

Le toit, refait à neuf il y a environ huit ans, s’est écroulé sur toute la longueur de la maison. C’est le comble qui a le plus écopé. Le rez-de-chaussée et le sous-sol seraient épargnés pour l’essentiel. La pluie annoncée pour vendredi fait cependant craindre pour des dégâts encore plus importants.

 «Les locataires m’appellent pour savoir s’ils vont pouvoir récupérer leurs choses et s’ils les trouveront intacts. Probablement pas. S’il pleut, c’est à ciel ouvert», s’est inquiété Francis.

Premier cas

À Québec, il serait le premier propriétaire de maison à subir ainsi les foudres de l’hiver 2018-2019. «Effectivement, au niveau de la toiture d’une résidence, c’est à ma connaissance la première fois cette année [qu’il y a effondrement]», a mentionné Bill Noonan, porte-parole du Service de protection contre l’incendie de Québec (SPCIQ).

La cause exacte de l’affaissement reste à être établie. S’il semble évident que le poids de la neige y est pour quelque chose, un problème structural pourrait aussi avoir joué un rôle.

Quoi qu’il en soit, les pompiers invitent les responsables d’immeubles à redoubler de vigilance avec le redoux des dernières heures et la pluie.

«Il fait plus chaud. La neige est lourde et gorgée d’eau. Il y a une accumulation de glace qui va rendre le tout encore plus lourd», fait remarquer M. Noonan. Il conseille de retenir les services de firmes spécialisées plutôt que d’effectuer soi-même le déneigement de son toit.