/news/law

Procès de Paul-Émile Therrien: sa deuxième fille témoigne

Yves Charlebois | Agence QMI

FD-PAUL-EMILE-THERRIEN

YVES CHARLEBOIS / AGENCE QMI

Au troisième jour du procès de Paul-Émile Therrien, 78 ans, sa fille Annick, 43 ans, a déclaré les larmes aux yeux: «Je n'ai pas eu une belle enfance, mon père me faisait des attouchements».

Avec sa sœur adoptive Natacha Michaud-Therrien, Annick a porté plainte à la police en 2015 pour de présumées agressions qu’elle affirme avoir subies dans son enfance jusqu'à l'âge de 17 ans.

«Mon père exigeait que je lui fasse des fellations alors qu'il conduisait son automobile», a-t-elle raconté.

À la maison, selon elle, il lui touchait les fesses régulièrement surtout lorsqu'il était en boisson.

Lors de l'interrogatoire, le procureur de la poursuite Michel Verville lui a demandé si elle s'était plainte de sa situation. Elle a répondu qu’elle avait raconté ses mésaventures à une voisine puis elle avait contacté la Direction de la protection de la jeunesse.

«Quand mon père a appris que la DPJ était pour venir à la maison, il m'a mis un revolver sur la tempe en disant: "Je ne ferai pas de prison pour toi"».

Annick s’est sentie obligée de dire aux responsables de la DPJ qu'il ne se passait rien. Pour cet élément, Paul-Émile Therrien fait face à une accusation de menace de mort. Il est également accusé d’inceste pour un épisode où il aurait eu une relation sexuelle complète avec sa fille dans le sous-sol de la maison familiale.

Annick aurait, dans les dernières années, suivi une thérapie de 70 heures. «Mon thérapeute m'a dit: "Le cerveau est bien fait, car il permet d'oublier certaines choses"».

À sa majorité, Annick s'est mise à danser nue dans les bars, un métier qu’elle a exercé pendant plusieurs années et qui, selon elle, est en lien avec son enfance débridée.

Elles réclament 555 000 $

Les sœurs Natacha et Annick ont déposé chacune en 2016 une action civile contre leur père. Natacha demande 150 000 $ pour les agressions qu’elles auraient subies. Pour sa part, Annick demande en tout 405 000 $, soit pour atteinte à son intégrité, pour les agressions qu’elle dit avoir subies et pour ses traitements psychologiques.

Paul-Émile Therrien est un ancien entrepreneur en construction. Ses filles disent qu’il est millionnaire.

Dans la même catégorie