/news/politics

Tramway à Québec: un projet national, plaide Manon Massé

Geneviève Lajoie | Journal de Québec

manon masse

Simon Clark/Agence QMI

Québec solidaire demande à François Legault de se tenir debout face à Ottawa pour le financement du tramway à Québec, un «projet national».

Le torchon brûle entre les libéraux de Justin Trudeau et le gouvernement Legault sur la manière de boucler le financement du projet cher au maire Régis Labeaume. Le gouvernement du Québec doit contribuer pour 1,8 G$ au projet, et le gouvernement fédéral pour 1,2 G$, mais la provenance de l’argent est source de querelle.

«Québec a besoin de ce projet structurant, il y a une urgence nationale. C’est un projet national que de donner un projet structurant à Québec et, pour ça, il ne faut pas que rien nous permette d’attendre. Mais comme on le dit en bon chinois, les factures qui traînent entre Québec et Ottawa, il y en a plus qu’une, ça ne sera pas la première, ça ne sera pas la dernière, mais ça ne doit pas empêcher ce projet-là de pouvoir commencer tel que prévu cet été», a soutenu aujourd'hui la chef parlementaire solidaire Manon Massé.

Selon le député Vincent Marissal, Québec ne doit pas se faire dicter ses priorités par le fédéral en transport collectif et en matière de lutte contre les changements climatiques.

«[Justin] Trudeau nous a acheté un pipeline sans nous demander la permission. Là, on se retrouve avec cette affaire-là qui ne marche pas plus, qui est un véritable canard boiteux, une catastrophe environnementale appréhendée. Qu’il ne nous fasse pas le coup qu’il n’y a pas d’argent pour le tramway à Québec ou pour d’autres projets structurants en transport collectif, s’est insurgé le député solidaire de Rosemont. Nous voulons que [François Legault] se tienne debout devant Ottawa!»

Dans la même catégorie