/regional/montreal/montreal

La communauté musulmane de Montréal sous le choc

TVA Nouvelles

Une douzaine d'heures après les attaques qui ont fait au moins 49 morts en Nouvelle-Zélande, notre journaliste Marie-Anne Lapierre a recueilli les commentaires des fidèles devant une mosquée de l’arrondissement Saint-Laurent, à Montréal.

Tristesse, compassion et craintes: les fidèles rencontrés nagent en pleine incompréhension.

«C’est très, très triste ce qui s’est passé, c’est de l’intolérance», lance l’un deux.

«Il n’y a pas de mots pour exprimer ce qu’on ressent actuellement», souffle un autre.

«C’est au-delà de nos convictions religieuses, entre humains il faut se respecter», dit un autre homme.

«C’est quelque chose de malheureux, je ne sais pas pourquoi ces gens-là font ça, je n’arrive pas à trouver les mots (...) le monde est fou je ne sais pas ce qui arrive», exprime l’un deux.

 

«Nous dénonçons ces crimes qui sont crapuleux et puis je dirais quelle que soit la religion, que ce soit dans une mosquée, dans une église ou dans une synagogue, dans n’importe quel lieu on ne banalisera jamais un crime, on doit dénoncer», philosophe un fidèle.

Par ailleurs, les policiers, tant à Québec qu'à Montréal, portent une attention particulière aux lieux de culte et des patrouilles sont effectuées aux abords.