/regional/montreal/montreal

Nouveau revers judiciaire pour Montréal dans le dossier de la Formule E

Yves Poirier | TVA Nouvelles

SPO-FORMULE-E

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Autre revers pour la Ville de Montréal concernant l’épineux dossier de la Formule E. La requête en irrecevabilité de la Ville visant à contrecarrer une poursuite de 3 M$ intentée par l’homme d’affaires Alexandre Choko a été rejetée, vendredi, au Palais de justice de Montréal.

Dans ses arguments, la Ville estimait que M. Choko aurait dû déposer sa poursuite il y a quelques années, soit au moment où il avait été écarté par l’ancienne administration de Denis Coderre du processus visant à organiser l’événement à Montréal.

Alexandre Choko affirme que sa décision de poursuivre la Ville a été prise à la lumière de sa lecture du rapport dévastateur du Bureau de l’inspecteur général. La Ville de Montréal a contourné les règles pour donner le contrat d’organisation de la course de Formule E à evenko, malgré les mises en garde de ses propres avocats, selon le rapport BIG rendu public en mai 2018.

 

Le tribunal a statué que le recours intenté par M. Choko pouvait suivre son cours. L’homme d’affaires sera interrogé le 15 avril par les avocats de la Ville. Les représentants de Montréal, eux, seront interrogés à la mi-mai par les avocats de M. Choko, une procédure normale en vue de la tenue d’un procès au civil.

Rappelons que dans sa poursuite, Alexandre Choko dit que «l’équipe du maire Coderre, fautivement et abusivement, s’est assurée qu’evenko obtienne la promotion de l’événement, au détriment de toutes les règles applicables à l’attribution des contrats publics [...] et au détriment du demandeur».

Dans la même catégorie