/news/culture

Corey Hart entre au Panthéon de la musique canadienne

Samuel Pradier

 - Agence QMI

ART-COREY-HART-LA-VOIX

PHOTO COURTOISIE

Corey Hart aura l’honneur, dimanche soir, d’être intronisé au Temple de la renommée de la musique canadienne, dans le cadre du gala des prix Juno. Il sera aussi prochainement de retour sur scène, à l’occasion d’une tournée canadienne, et sur disque, avec la sortie d’un nouvel EP.

Lui qui n'a pas lancé de nouvelle chanson depuis près de 20 ans, Corey Hart est ému de voir que les gens de l’industrie de la musique ne l’ont pas oublié. «C’est beaucoup de fierté et de gratitude pour moi de recevoir ce cadeau pour toute ma carrière. Quand on m’a appelé, je me suis même demandé si c’était vrai, si j’avais bien compris. Je suis très fier et reconnaissant.»

Corey Hart a toujours été fier de ses racines canadiennes et québécoises. «Je suis né à Montréal, mes parents aussi sont nés ici. J’ai toujours aimé la dualité d’être Québécois et Canadien. Quand je faisais des tournées à travers le monde, je revendiquais toujours le droit d’être Canadien. Par contre, je suis aussi un citoyen du monde, dans le sens où les nationalismes peuvent être dangereux. On peut être fier de sa culture et la partager, mais les frontières ne doivent pas nous séparer. Quand je vais dans un autre pays, je me sens une fraternité avec les gens de ce pays, même si je ne suis pas né là.»

Lors de son intronisation au Panthéon de la musique canadienne, où il va rejoindre de nombreuses légendes, Corey Hart sera accompagné de sa femme, Julie Masse, de ses trois filles et de son fils. «Julie et moi, ça fait 25 ans qu’on est ensemble. On va tous faire le tapis rouge ensemble. C’est assez rare qu’on soit tous réunis pour ce genre d’événement.»

Nouvel album

Corey Hart s’est remis à l’écriture pour son nouvel EP, «Dreaming Time Again», qui sortira le 3 mai prochain.

«Il y a une chanson qui parle de ma relation avec ma mère, ¨Another December¨. J’ai aussi écrit une chanson pour India, ma fille aînée. C’est une chanson assez crue, mais honnête, qui parle des épreuves qu’on a vécues ensemble, et du défi d’être parent. Il faut parfois dire des choses à nos enfants qu’ils ne veulent pas entendre, c’est difficile car ça crée des déceptions.»

Le chanteur a également signé le texte d'une chanson en hommage à Julie Masse, son amoureuse.

«En préparant le nouvel album, le réalisateur m’a un jour demandé si j’avais écrit une chanson pour Julie. Je lui ai dit que je l’avais fait, à l’époque de notre rencontre, et il m’a répondu: ¨Tu n’as rien de plus à dire après 25 ans?¨ J’y ai pensé et la chanson est sortie très rapidement. J’y parle vraiment de notre quotidien.»

Tournée canadienne

Le 31 mai prochain, jour de son 57e anniversaire, Corey Hart donnera le coup d'envoi de sa nouvelle tournée «Never Surrender» à Saint-Jean de Terre-Neuve. Il s'agira pour lui d'une première tournée nationale d’arénas depuis 1986. Il s’arrêtera au Centre Vidéotron le 6 juin, et au Centre Bell le 15 juin.

«Je vais faire tous mes ¨hits¨, je vais aussi faire quelques chansons en français à Québec et à Montréal. Je pense que c’est la responsabilité d’un artiste de donner aux fans ce qu’ils s’attendent à entendre.»

Durant toutes ces années d’absence, le chanteur s’est surtout ennuyé du contact avec le public. «Au départ, tu fais une chanson qui existe juste pour toi, dans ta maison. Ça sort ensuite dans le monde, et quand tu es en spectacle, tu peux toucher le monde et il peut te toucher. Cette réciprocité est magique.»

Julie Masse sur scène

En couple avec Corey Hart depuis 25 ans, Julie Masse participera à sa tournée «Never Surrender» en tant que choriste.

«Après autant d’années ensemble, j’ai un peu d’influence sur elle, a confié Corey Hart en rigolant. J’ai réussi à la convaincre de chanter une ou deux chansons de son répertoire, les deux soirs où nous allons jouer au Québec. Je lui ai dit que ses fans seraient tellement contents et émus de l’entendre chanter. Je sais qu’elle est encore très aimée au Québec.»

Par contre, il est peu probable qu’elle revienne sur le devant de la scène. «Je ne veux pas parler pour elle, mais je pense qu’elle n’en ressent pas le besoin. Je ne pense pas que ça lui manque de faire des disques. De toute façon, elle chante tout le temps à la maison, mais je suis le seul à l’entendre (rires).»

Dans la même catégorie