/regional/montreal/montreal

Faire rêver les adolescentes de métiers liés aux sciences et aux technologies

Agence QMI

RelfETS (Club photo étudiant de l’ETS) / AGENCE QMI

Près de 350 adolescentes de 2e et de 3e secondaire ont fait preuve d’audace et d’ingéniosité, samedi, à l’École de technologie supérieure de Montréal, à l’occasion de la 20e édition de l’événement «Les filles et les sciences, un duo électrisant!».

Ce rendez-vous annuel, qui vise à donner la piqure pour les sciences et les technologies au plus grand nombre possible de jeunes filles, comprenait différents ateliers, défis et démonstrations.

Les participantes ont eu un programme chargé au cours duquel elles ont notamment construit des robots, fusionné de la fibre optique, construit une minivoiture solaire et un minipont en bâtons de pop cycle. Elles ont aussi fabriqué des gélules et des comprimés.

Le scientifique Martin Carli, que l’on peut voir dans l’émission «Génial!» de Télé-Québec, a aussi offert un spectacle en fin de journée.

Les mêmes activités ont été tenues en simultanées, samedi, à Sherbrooke et elles avaient été programmées le 23 février dernier à Québec.

Ouvrir les horizons

Pour l’ingénieure Nancy Rancourt, qui est présidente du comité organisateur «Les filles et les sciences, un duo électrisant!», la mission de l’événement est d’«ouvrir les horizons» des adolescentes face aux sciences et aux technologies.

Selon elle, il faut leur montrer et leur faire vivre «des choses concrètes, leur montrer comment ce sont des métiers passionnants, pour les inciter à poursuivre leurs études là-dedans, car il y a un manque flagrant de femmes dans les sciences appliquées, comme en ingénierie, en informatique, en environnement et dans les jeux vidéo».

«Il y en a plus de femmes qu’avant dans les sciences, mais pas encore assez, on parle de 20 à 25% de femmes en ingénierie, globalement», a ajouté Mme Rancourt, en soulignant qu’il y a peu de modèles féminins pour inspirer les jeunes filles.

C’est Johanne Duhaime, vice-présidente, Technologies de l’information et des communications à Hydro-Québec, qui était la présidente d’honneur de l’événement. Mme Duhaime était présente avec sa fille qui est en secondaire 1.