/news/culture

Le sculpteur fransaskois Joe Fafard est décédé

Agence QMI

Archives/Agence QMI

Le sculpteur fransaskois Joe Fafard est décédé samedi à l’âge de 76 ans.

La cause de son décès n’a pas été rendue publique, mais en 2017, des médias avaient rapporté qu’il était traité pour un cancer. Samedi, le journal francophone de la Saskatchewan «L’Eau vive» a indiqué que M. Fafard est décédé entouré de sa famille et de ses proches.

«Joe est parti comme il a vécu, simplement, sans prétention, en toute sérénité, avec une étincelle dans les yeux, mais surtout avec l’amour des siens», a laissé savoir sa conjointe, Alyce Hamon, citée par «L’Eau vive».

Né à Ste-Marthe-Rocanville, à environ 250 km à l’est de Regina, M. Fafard avait étudié à l'Université du Manitoba et à la Pennsylvania State University. Il a par la suite été nommé à l’Université de la Saskatchewan en 1968 où il a enseigné la sculpture jusqu’en 1974.

Artiste professionnel vivant de son art, Joe Fafard a travaillé avec le plâtre, la céramique puis le bronze, réalisant des portraits de personnes et d’animaux. Il est notamment reconnu pour ses vaches en bronze aux patines diverses dans différentes poses et dans différents formats. Il avait même mis en place sa propre fonderie à Pense, dans sa province natale, pour mieux s’adonner à son art.

M. Fafard a été nommé officier de l’Ordre du Canada en 1981 et a reçu plusieurs prix et distinctions au cours de sa carrière.

Son œuvre est connue à travers le pays et même à l’international, notamment aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en France et au Japon.

En 2007, la MacKenzie Art Gallery de Regina et le Musée des beaux-arts du Canada avaient organisé et mis en tournée durant deux ans une grande exposition de ses œuvres dans diverses institutions muséales canadiennes.

À Montréal, le Musée des beaux-arts possède une des vaches de grand format réalisée par Joe Fafard. Intitulée «Claudia», l’œuvre est exposée dans le jardin de sculptures du musée. De novembre 1996 à février 1997, le musée montréalais avait présenté une exposition rétrospective des œuvres de bronze de Joe Fafard, intitulée «Les années de bronze».

Une de ses œuvres d’art public «Do ré mi fa sol la si do», composée de huit chevaux en acier, peut aussi être vue à Québec dans le parc Notre-Dame-de-la-Garde, en bordure du fleuve Saint-Laurent.