/news/culture

«Nicole, elle donnait tout, tout le temps» - Dan Bigras

TVA Nouvelles

Le chanteur Dan Bigras a bien connu Nicole Martin, qui nous a quittés dans les dernières heures. En entrevue avec TVA Nouvelles, il affirme qu’il ne pourra jamais oublier cette «grande, grande dame».

À LIRE ÉGALEMENT

Nicole Martin n’est plus

La communauté artistique secouée par la mort de Nicole Martin

5 succès de Nicole Martin à revoir

«Nicole, elle donnait tout, tout le temps» - Dan Bigras

«C’était le rêve de ma vie, chanter avec Nicole Martin» - Lise Dion

M. Bigras a, comme tout le Québec, appris la triste nouvelle aujourd’hui. Il avait rencontré pour la première fois la grande chanteuse quand il avait 16 ans, quelques mois seulement après avoir réussi à se sortir de la rue. De son propre aveu à ce moment, il n’était «pas un petit garçon très présentable», se souvient-il.

Le chanteur jouait à ce moment dans un bar et Mme Martin venait de se produire dans la salle juste à côté. Elle était allée prendre un verre et finalement, ils avaient jasé toute la soirée.

«Je voyais que c’était une grande, grande dame. C’était aussi une voix qui me bouleversait», raconte-t-il.

Les deux artistes ont travaillé sur plusieurs projets ensemble, dont un qui devrait paraître prochainement.

«Nicole faisait partie des gens qui prennent beaucoup de place, mais discrètement, mentionne M. Bigras. Ils prennent une grosse place dans nos cœurs, alors quand ils s’en vont, ça laisse des gros trous.»

Ce qu’il a dit sur...

L’intensité de sa voix

«Ça partait de l’intérieur. Dans ce temps-là, tu te fous du style de musique. Les gens qui jugent les autres par un style de musique, ça ne m’a jamais intéressé. Moi, ce sont les gens qui mettent leurs tripes sur la table chaque fois qu’ils chantent. Nicole, elle donnait tout, tout le temps. Elle ne retenait rien et tout sortait de façon harmonieuse.»

Sa relation avec ses collaborateurs et son public

«[Elle était] l’archétype inverse de la tête enflée. À notre première rencontre, elle jasait avec un petit gars mal peigné, des vêtements pas propres et des nœuds dans les cheveux, comme si j’étais juste un autre chanteur de sa ligue, ce que je n’étais pas du tout. Ce qu’elle faisait avec moi, elle le faisait avec les autres, elle était comme ça. C’était une grande dame qui respectait tout le monde.»

Son héritage musical

«Elle laisse une marque. On perd du monde important, mais par leurs chansons, on ne les perd pas tout à fait, au moins. C’est certain que ça devient plus bouleversant de les écouter.»

Dans la même catégorie