/sports/homepage

Victoire historique de Bianca Andreescu

Agence QMI

À seulement 18 ans, Bianca Andreescu s’est déjà taillé une place de choix dans l’histoire du tennis canadien en défaisant l’Allemande Angelique Kerber 6-4, 3-6 et 6-4 en grande finale du tournoi d’Indian Wells, dimanche, en Californie.

L’Ontarienne est devenue la première Canadienne, autant chez les femmes que chez les hommes, à gagner un tournoi en simple de l’envergure d’un événement de la série Premier Mandatory.

Première championne de l’histoire d’Indian Wells à avoir reçu un laissez-passer pour le tableau principal, Andreescu participait à une troisième finale cette année, après Auckland et Newport Beach, où elle a gagné son premier titre WTA 125K en carrière.

«J’espère que ce moment pourra servir d’inspiration pour plusieurs jeunes athlètes. Comme je l’ai toujours dit, si tu crois en toi, tout est possible. Ou comme me l’a souvent dit ma mère, si tu travailles fort, tu peux accomplir tant de choses. Ce moment est devenu réalité, donc c’est vraiment un moment fou», a dit Andreescu, avant de se lancer dans une salve de remerciements.

Andreescu, qui a entamé la compétition au 60e rang mondial, devrait être 24e lundi lors de la publication du classement de la WTA. Rappelons qu’elle a commencé l’année au 107e échelon.

Elle est aussi la plus jeune joueuse après Serena Williams, en 1999, à décrocher le titre à Indian Wells. L’Américaine avait 17 ans à l’époque.

Le réveil

Andreescu, qui a une fiche de 28-3 depuis le début de l’année, a été brisée quand le pointage était égal 2-2 en troisième manche. Son entraîneur, Sylvain Bruneau, est ensuite allé lui prodiguer quelques conseils et cela a semblé la réveiller.

Elle a gagné les deux jeux suivants, mais au moment où elle servait pour la victoire, elle a bousillé trois balles de match avant d’être brisée.

La joueuse de l'unifolié a toutefois volé le service de son adversaire dès le jeu suivant pour l’emporter.

Un peu plus tôt dans le set, elle avait demandé l’intervention d’une thérapeute, qui l’a traitée au bras droit. La joueuse portait d’ailleurs des bandes adhésives sur ce bras depuis le début de la rencontre.

Kerber était la deuxième joueuse ayant déjà occupé le premier rang mondial qu’Andreescu affrontait à Indian Wells après avoir éliminé l’Espagnole Garbine Muguruza (20e) en quart de finale.

Parmi les meilleurs

Grâce à sa victoire, Andreescu se comparera avantageusement à d’autres grands joueurs originaires du Canada.

Né à Pointe-Claire, Greg Rusedski a bien remporté le Tournoi de Paris-Bercy en 1998, mais il avait alors choisi de représenter le Royaume-Uni dont il détenait également la citoyenneté.

Le Canadien Daniel Nestor n’a quant à lui jamais gagné en simple, mais il compte de nombreux titres en double. Il a notamment obtenu 12 titres en double et en double mixte en Grand Chelem. En compagnie du Sébastien Lareau, il a également remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques de Sydney, en 2000.

Tableau des titres les plus importants remportés par des Canadien(ne)s en simple

ATP

Milos Raonic : Omnium City, ATP 500, 2014

Greg Rusedski : Tournoi de Séoul, World Series, 1995

WTA

Carling Bassett-Seguso : Tournoi de Strasbourg, International, 1987

Helen Kelesi : Tournoi de Tokyo, Tier III, 1986

Eugenie Bouchard : Tournoi de Nuremberg, International, 2014

Aleksandra Wozniak : Tournoi de Stanford, Tier II, 2008