/news/politics

Création d'un comité sur l'accompagnement des victimes

Agence QMI

Les quatre partis représentés à l’Assemblée nationale ont fait front commun lundi pour annoncer la formation d'un comité d'experts sur l'accompagnement des personnes victimes d'agressions sexuelles et de violence conjugale, dans le but de leur redonner confiance en la justice.

Le comité aura pour mandat d'évaluer, à la lumière du parcours d'une personne victime d'agressions sexuelles ou de violence conjugale, les mesures actuelles et étudier celles qui peuvent être développées afin d’offrir aux victimes un meilleur accompagnement.

«Nous savons que la solution aux enjeux dénoncés relativement aux services d'aide et juridiques doit, entre autres, passer par un accompagnement de la personne victime bien avant les procédures judiciaires», a expliqué la ministre de la Justice, Sonia LeBel, par communiqué, lundi.

«Je suis convaincue que la mise en place de ce comité ainsi que les pistes de solution qu'il proposera assureront de redonner aux personnes victimes la confiance dans le système de justice», a-t-elle ajouté.

Ces mesures envisagées permettront de mieux adapter le système judiciaire aux personnes victimes et d'assurer une meilleure compréhension des diverses options disponibles pour elles, tant dans le système judiciaire qu'en dehors de celui-ci. La création d’un tribunal spécialisé en violences sexuelles fait notamment partie des options qui seront étudiées par ce comité.

 

Le comité d'experts sera composé d'un membre de la magistrature, de personnes victimes, de représentants autochtones, d'experts en matière d'agressions sexuelles, de services de police ainsi que de chercheurs. Il disposera d’un an pour effectuer son mandat.