/news/politics

Legault doit rembourser les trop-perçus d’Hydro

Charles Lecavalier | Le Journal de Montréal

Les Québécois demandent massivement à François Legault de rembourser les trop-perçus d’Hydro-Québec, comme il l’exigeait lui-même des libéraux lorsqu’il était dans l’opposition, révèle un sondage Léger.  

« Il n’y a pas d’ambiguïté possible », lance Jean-Marc Léger. En effet : 92 % des répondants souhaitent que le gouvernement caquiste indemnise en tout ou en partie les clients d’Hydro-Québec pour les trop-perçus engrangés depuis des années.  

Près des trois quarts des sondés veulent que Québec rembourse l’ensemble de la somme, évaluée par la Coalition avenir Québec (CAQ) à près de 1,5 milliard $.  

Chez les sympathisants caquistes, ce n’est guère plus reluisant : 90 % d’entre eux exigent également de recevoir un chèque pour récupérer l’argent donné en trop à la société d’État.  

«Même les caquistes veulent être remboursés », signale M. Léger.  

Pour l’instant, ce rétropédalage de la CAQ n’a pas d’effet direct sur les intentions de vote, puisque la CAQ caracole en tête avec 44 % d’appuis.  

« Ce n’est pas une bonne nouvelle, mais ça n’a pas d’impact sur les intentions de vote. Il faut relativiser. C’est une mauvaise décision. Ç’a un impact. Mais c’est un impact sur l’image », souligne le vétéran sondeur. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

 Mais M. Legault ne doit pas se réjouir trop vite, s’il ne « paie pas le prix politique à court terme », il pourrait se retrouver avec de mauvaises surprises dans le futur.  

 « Ces affaires-là, ça s’accumule. Justin Trudeau n’a pas payé pour ses promesses brisées en début de mandat, mais seul 1 % des répondants du sondage croient aujourd’hui qu’il a rempli toutes ses promesses », dit M. Léger.  

 Changement de discours  

 Dans l’opposition, la CAQ a déposé une pétition de plus de 48 000 noms exigeant le remboursement des trop-perçus au gouvernement libéral.  

 Des calculs effectués par le parti démontraient qu’entre 2008 et 2016, les Québécois avaient payé 1,5 G$ de plus que ce qu’ils auraient dû sur leur facture d’électricité, soit environ 350 $ par client.  

 Une fois au pouvoir, François Legault a toutefois dit qu’il n’a jamais promis « en campagne électorale » qu’il rembourserait lui-même cette somme.  

182 millions $ l’an dernier  

Il est empêtré dans cette question depuis que Le Journal a révélé qu’Hydro-Québec continue d’ailleurs d’encaisser les trop-perçus, qui ont atteint 182 millions de dollars l’an dernier.  

Le gouvernement caquiste, qui qualifiait cette pratique de « taxe déguisée », conservera tout de même près de 35 % de cette somme.  

Remboursement désiré des sommes trop perçues par Hydro-Québec  

Selon vous est-ce que le gouvernement du Québec devrait rembourser entièrement, en partie ou ne pas rembourser les Québécois des sommes trop perçues par Hydro-Québec depuis quelques années ?  

73 %: Doit les rembourser entièrement  

19 %: Doit les rembourser en partie  

5 %: Ne doit pas les rembourser  

4 %: NSP / Refus  

Méthodologie  

Sondage web mené du 8 au 11 mars 2019 auprès de 1014 Québécois, âgés de 18 ans ou plus. Un échantillon probabiliste de 1014 répondants aurait une marge d’erreur de + ou - 3,08 %, et ce, 19 fois sur 20.  

Les trop-perçus, c’est quoi ?  

  ♦ Les trop-perçus sont les sommes perçues en trop par Hydro-Québec sur la facture d’électricité des Québécois.  

  ♦ La société d’État, en plaidant pour les augmentations de tarif devant la Régie de l’énergie, évalue ce qui lui en coûtera pour fournir le service à ses clients durant la prochaine année.  

  ♦ À la fin de l’exercice financier, elle constate qu’elle a surestimé ses dépenses pour s’acquitter de sa tâche.  

Une longue saga  

  ♦ Au fil des ans, les montants perçus ainsi en trop sont restés entièrement dans les coffres de l’État jusqu’en 2017. Alors dans l’opposition, la CAQ a estimé que les trop-perçus s’élevaient à 1,4 milliard $ entre 2008 et 2016.  

  ♦ Dans son bref mandat en 2012-2013, le gouvernement Marois a demandé à la Régie de l’énergie de suggérer un mécanisme de partage afin qu’Hydro-Québec retourne les trop-perçus à l’avenir.  

  ♦ Pendant ses premières années au pouvoir, le gouvernement Couillard a conservé l’entièreté des trop-perçus en raison du contexte d’austérité pour retrouver l’équilibre budgétaire.  

  ♦ De retour au déficit zéro, le gouvernement Couillard a permis à la Régie de l’énergie d’appliquer le processus de partage à partir de l’année 2017.  

  ♦ Pendant ce temps, la Coalition avenir Québec a demandé à plusieurs reprises à Philippe Couillard de rembourser les Québécois pour les trop-perçus. Le parti a mené le combat et renforcé l’idée que les montants devaient être retournés aux consommateurs. 

GEN-CHANTAL-SOUCY

Photo CAPTURE D'ÉCRAN, TVA NOUVELLES

 

 ♦ En mai 2017, la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, s’est rendue au bureau du ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand, pour lui remettre une pétition de 48 000 noms. Elle a tourné une vidéo dans laquelle elle affirme : « Il faut que le gouvernement vous rembourse. »  

  ♦ Pour l’année 2017, Hydro soutient avoir « redonné » la moitié des trop-perçus (43 millions $ sur une somme totale de 90 millions $) en déduisant ce montant de la hausse de tarif demandée pour l’année 2019.  

  ♦ En 2018, les trop-perçus se sont élevés à 182 millions $ et il n’est toujours pas question que l’argent soit remboursé directement. La société d’État prévoit cette fois en déduire une proportion plus élevée que 50 % dans sa hausse tarifaire pour l’an prochain, soit 120 millions $, parce que son rendement a été supérieur à 9,2 %.