/regional/sherbrooke/centreduquebec

Des commerçants de Drummondville adhèrent au mouvement «La tasse»

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Pour réduire leur empreinte écologique, huit commerces de Drummondville joignent le projet «La tasse».

Dès la fin du mois de mai, les consommateurs pourront boire leur café dans des contenants consignés. 

La consigne est de cinq dollars. En ramenant votre tasse dans un commerce partenaire du mouvement «La tasse», on vous remet votre cinq dollars, ou encore vous repartez avec une autre tasse pleine.

«C’est un concept qui a été lancé en 2018 avec une dizaine de partenaires. On croit qu’en mai prochain, une centaine de commerces de partout au Québec participeront », lance Aurore Courtieux-Boinot, initiatrice du projet.

À Drummondville, le Collège Saint-Bernard a réuni huit commerçants.

«Au nom de l’environnement, même si nous sommes des compétiteurs, nous nous unissons pour faire une différence», indique le propriétaire de Rose Café, Emmanuel Bertrand.

«C’est le temps d’agir, et en plus il y a une économie à faire. Chaque gobelet jetable nous coûte environ 12 cents», ajoute Karine Tremblay, franchisée Van Houtte à Drummondville. 

Une campagne de socio-financement est en cours pour acheter les tasses.