/news/politics

Éric Girard achète des espadrilles pour dépasser l’Ontario

Pascal Dugas Bourdon

 - Agence QMI

Le ministre des Finances, Éric Girard, a choisi d’acheter des souliers de course, à la veille de son premier budget, mercredi, afin d’imager son intention de voir le Québec rattraper l’Ontario sur le plan de la productivité.

«Le Québec doit courir plus vite. On a du rattrapage à faire», a expliqué M. Girard dans les locaux de Math Sport, une entreprise québécoise qui produit des semelles et assemble des chaussures au Québec, en partie à l'aide de composantes importées.

«On veut créer de la richesse, courir plus vite, rattraper les écarts de richesse avec l’Ontario», a-t-il ajouté.

 

Mais rattraper l’Ontario est un objectif à long terme, a concédé M. Girard, et l’exercice prendra «plus qu’un mandat».

Sans surprise, le ministre promet que la santé, l’éducation et l’économie seront au centre du premier budget caquiste, mais «l’environnement s’est imposé comme un sujet qui s’ajoute et qu’on va adresser», a-t-il tenu à préciser.

M. Girard a déboursé quelque 220 $ pour ses nouvelles espadrilles, incluant les taxes.

La tradition au Canada veut que le ministre des Finances s’achète de nouvelles chaussures à la veille du budget. L’origine de cette coutume, qui remonterait aux années 1960, demeure nébuleuse.