/news/politics

Party organisé par Power pour le CUSM: QS y voit du «copinage»

Agence QMI

Gabriel Nadeau Dubois

Simon Clark/Agence QMI

La ministre de la Santé, Danielle McCann, doit «rappeler à l’ordre» la direction du CUSM qui a des «pratiques de copinages» avec Power Corporation, estime le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois.

À LIRE AUSSI

Power Corporation paie un party en l’honneur du patron du CUSM

Notre Bureau d’enquête a révélé mercredi que la multinationale Power Corporation a organisé un party privé à ses frais en l’honneur du directeur général du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), au moment où l’entreprise multiplie les investissements en santé.

«Un hôpital, ce n’est pas une business, c’est un organisme parapublic [...] et les gens des organismes parapublics doivent se protéger des influences indues de la part du secteur privé», a indiqué M. Nadeau-Dubois.

«Je vous rappelle que les centres intégrés universitaires de santé sont soumis à la loi sur le lobbyisme au Québec. Or, selon nos informations, Power Corporation n’a actuellement aucun lobbyiste d’enregistré. Alors, cet événement-là m’a tout l’air d’une pratique de lobbyisme déguisé», a-t-il ajouté.

Prudence

Pour sa part, la ministre de la Santé, Danielle McCann, a dit «avoir des questions» sur les révélations de notre Bureau d’enquête et elle entend obtenir des réponses. Elle souhaite cependant attendre d’avoir plus de détails avant de se prononcer.

«Mais c’est sûr qu’il y a des règles d’éthique que doivent respecter tous les présidents directeurs généraux des établissements [de santé]», a-t-elle dit, lors d’une mêlée de presse.

Ces règles doivent d’ailleurs souvent être rappelées, a-t-elle convenu.