/finance/homepage

Power Corporation paie un party en l’honneur du patron du CUSM

Éric Yvan Lemay | Bureau d'enquête

Power Corporation

PIerre-Paul Poulin / JdeM

La multinationale Power Corporation a organisé un party privé à ses frais en l’honneur du directeur général du Centre universitaire de santé McGill, au moment où elle multiplie les investissements en santé.  

 La soirée mondaine s’est tenue dans les locaux de l’entreprise le 28 janvier dernier à l’initiative d’un des hauts dirigeants de Power, Peter Kruyt.  

 Ce dernier a été nommé président du conseil d’administration du CUSM par l’ancien ministre de la Santé, Gaétan Barrette.  

 Quant au directeur général du CUSM, le Dr Pierre Gfeller, il est en poste depuis huit mois.  

 L’événement réunissait plusieurs membres du conseil d’administration de l’hôpital, le directeur général et sa famille, des membres du personnel médical et des donateurs.  

 Aucun don n’a toutefois été remis à l’établissement ce soir-là.  

 « Tous les frais reliés à cette réunion ont été assumés par Power Corporation », a confirmé le VP, chef du contentieux et secrétaire de l’entreprise, Stéphane Lemay.  

 Ce dernier a refusé de dire si Power avait des investissements ou en projetait avec l’établissement.  

 Le CUSM possède l’un des plus importants centres de recherche médicale au Canada, un domaine auquel Power s’intéresse de plus en plus.  

 Activité inédite  

 L’événement s’est déroulé en soirée après une réunion du CA de l’hôpital.  

 Les invités ont eu droit à un cocktail de bienvenue suivi par un discours du directeur général et d’un souper.  

Photo Éric Yvan Lemay

 Une vérification faite auprès des trois autres hôpitaux universitaires du Québec a permis de déterminer qu’aucune activité du genre n’avait été organisée dans les dernières années par le président de leur CA ou une entreprise avec qui il est lié.  

 « C’est une pratique qui ne se fait pas ici », soutient la porte-parole du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ), Geneviève Dupuis.  

 Du côté du CUSM, on explique que Power Corporation est impliquée depuis des années dans les activités de collecte de fonds.  

Pas une collecte  

 « Ce genre d’événement est organisé de temps en temps par des fondations dans le cadre de leurs relations avec les donateurs », note le directeur adjoint des communications, Gary Francœur, dans un courriel acheminé à notre Bureau d’enquête.  

 Power Corporation est toutefois une entreprise privée, et non une fondation. Et la soirée du 28 janvier n’était pas une collecte de fonds.  

 « La Fondation du CUSM n’a pas organisé l’événement, mais elle a aidé à identifier des donateurs qui seraient invités à la soirée pour entendre les propos du Dr Gfeller », a plus tard précisé l’établissement.