/news/politics

Québec prévoit doubler le nombre de véhicules électriques d’ici deux ans

Marc-André Gagnon | Agence QMI 

Ceux qui rêvent de s’acheter une Tesla devront bientôt se contenter du modèle d’entrée de gamme s’ils souhaitent bénéficier de la subvention de 8000 $ offerte dans le cadre du programme Roulez vert, qui est prolongé de deux ans.

À lire également

Un budget dépensier, des engagements incomplets

Voici 10 choses à retenir du premier budget caquiste

Des milliards pour rénover et construire des écoles

Des promesses pour les familles à la merci de l’économie

Des baisses d’impôt pour les travailleurs de 60 ans et plus

La dette du Québec s’alourdira de 3,4 milliards $

Le cannabis rapporte moins que prévu

Des vaches à lait très rentables

Québec met les bouchées doubles pour le transport en commun à Montréal

À compter de 2020-2021, Québec cessera de subventionner l’achat de véhicules dont le prix de détail suggéré par le fabricant (PDSF) est supérieur à 60 000 $.

Dans son tout premier budget, le gouvernement Legault a réservé une somme de 433,8 M$ sur deux ans pour maintenir en place les incitatifs pour l’achat de véhicules électriques.

Le programme Roulez vert avait été prolongé une première fois jusqu’au 31 mars lors de la mise à jour économique de décembre dernier.

Un an de statu quo

Pour les prochains 12 mois, comme c’est le cas à l’heure actuelle, ceux qui se procurent un véhicule électrique neuf dont le PDSF se situe entre 60 000 à 75 000 $ auront encore droit à un rabais de 8000 $ s’il s’agit d’une voiture neuve, et de 4000 $ s’il s’agit d’une voiture d’occasion 100 % électrique. Pour les véhicules neufs de 75 000 à 125 000 $, on parle plutôt d’un rabais de 3000 $ et de 1500 $ s’il s’agit d’un modèle usagé.

Les rabais pour les véhicules électriques de 60 000 $ et plus seront ensuite abolis.

Forte demande à prévoir

Il y a fort à parier que la demande pour les véhicules électriques moins couteux sera marquée par une hausse, puisque l’aide offerte par le gouvernement du Québec pourra être combinée au nouvel incitatif annoncé mardi dernier dans le budget fédéral.

Même si les détails du programme fédéral restent à venir, on sait déjà qu’il sera possible d’obtenir un rabais pouvant atteindre 5000 $, à condition que le PDSF soit inférieur à 45 000 $.

À terme, le gouvernement du Québec s’attend à ce que les sommes investies d’ici le 31 mars 2021 dans le programme Roulez vert se traduisent par l’acquisition d’environ 66 000 nouveaux véhicules électriques.

Lors de la mise à jour économique de décembre dernier, 21 M$ ont été injectés dans la prolongation du programme Roulez vert jusqu’au 31 mars. Québec estimait alors que cette mesure encouragerait l’acquisition de 3 350 véhicules électriques.

Au 30 septembre 2018, on comptait 35 905 véhicules électriques immatriculés au Québec. Pour ce qui est des paramètres du programme à compter du 31 mars 2021, ils seront déterminés dans le cadre du prochain plan d’action sur les changements climatiques, peut-on lire dans les documents budgétaires.