/news/society

Sommes-nous trop propres pour notre santé?

TVA Nouvelles

Produits de nettoyage de plus en plus puissants, savons antibactériens, gels désinfectants. Sommes-nous devenus trop propres pour notre santé?

Le pharmacien en résidence du Québec Matin Jean-Yves Dionne le croit et des études tendent à lui donner raison.

«Une étude autrichienne parue hier constate que les environnements très propres sont ceux où se développent plus de bactéries résistantes aux antibiotiques et plus j’ai des trucs pour supposément rendre les bactéries plus faibles, plus je les renforce».

Évitez d’obséder sur la propreté

Jean-Yves Dionne est clair: il faut arrêter d’obséder avec la propreté de nos résidences pour garder un système immunitaire fort.

«J’ai besoin d’avoir un environnement propre, mais pas parfaitement stérile», dit le pharmacien qui suggère fortement d’évacuer les antibactériens de nos maisons.

«Oui, il faut laver sa planche à découper après avoir travaillé du poulet, mais autrement, les surfaces de travail peuvent être simplement lavées à l’eau de vaisselle», insiste-t-il.

Pour nettoyer les plans de travail, Jean-Yves Dionne conseille d’utiliser des produits écolos et plus naturels comme du vinaigre et du bicarbonate de soude «qui n’affectent pas l’équilibre».

«Si mon enfant grandit dans un environnement trop propre, il ne développera pas son système immunitaire correctement».

Allergies

Les recherches confirment que plus l’hygiène augmente, plus les risques de maladies augmentent. Autrefois, personne n’avait pas d’allergie, elles étaient présentes uniquement chez les gens très riches où quelqu’un était attitré au nettoyage.

Les gens ordinaires, qui avaient d’autres choses à faire que de «frotter du propre», n’avaient pas d’allergie.

«On a maintenant des outils tellement puissants qui vont tout tuer, donc on grandit dans un environnement aseptique, c’est ce qu’on appelle la théorie hygiéniste, qui était une théorie autrefois, mais qui commence à être prouvée», conclut M. Dionne.

Regardez la chronique du pharmacien dans son entièreté dans la vidéo ci-dessus.

 

 

 

 

Dans la même catégorie