/buzz

Des paniers pour célibataires dans une épicerie enflamment le web

Frédéric Guindon | Journal de Montréal

gracieusté, Facebook IGA Extra Marché Famille Julien

Un supermarché de l’Abitibi-Témiscamingue fait parler de lui sur les réseaux après la publication d’une photo qui a été partagée 10 000 fois sur Facebook en moins d’une journée.

Le IGA Extra Marché Famille Julien ne s’attendait certainement pas à créer un tel émoi en publiant sur Facebook une photo montrant sa plus récente trouvaille marketing: des paniers d’épicerie pour célibataires.

À l’image des petits carrosses pour enfants qu’on affuble souvent d’un drapeau «Futur client en formation», les paniers disponibles à l’épicerie de Rouyn-Noranda sont surmontés de fanions sur lesquels on peut lire «Célibataire».

Le message accompagnant la photo déjà partagée 10 000 fois démontre clairement les intentions de l’entreprise: «Vous avez tenté l’expérience des bars, des sites et applications de rencontre ... Et pourquoi pas l’épicerie? Qui sait ce que nos nouveaux paniers pour célibataires feront naître?»

Questionné à savoir si l’idée était la sienne, le propriétaire du commerce Luc Julien se fait modeste: «Non, c’est un client qui en a fait la suggestion. Sans nous donner précisément l’idée, il nous a juste dit “Vous devriez faire de quoi pour les célibataires”. Nous, on a "brainstormé" et on est arrivés avec ça.»

Quant à savoir si l’initiative porte fruit, le commerçant rigole: «Il est trop tôt pour savoir. On a mis les trois paniers sur le plancher hier midi! Mais l’engouement est fantastique. On se demandait si les gens seraient trop gênés pour les prendre, mais non, ce n’est pas le cas», raconte-t-il.

«On a des clients de tous les âges qui les ont pris. Des jeunes, des moyens...J’ai même une madame de 75 ans qui en a pris un!» indique-t-il, fier de sa trouvaille.

Pour l’instant, comme le rappelle l’épicier, il est impossible de connaître l’impact réel des paniers pour célibataires sur la vie amoureuse des résidents de la ville la plus populeuse de l’Abitibi.

Mais une chose est sûre: devant un tel succès, on peut certainement prédire qu’on verra de tels paniers dans d’autres régions du Québec.

Le carnet de commandes de la compagnie qui produit les poteaux à accrocher aux paniers est apparemment déjà rempli!