/buzz

Jeu «Magic: The Gathering»: des cartes valant des centaines, voire des milliers de dollars

Amélie St-Yves

 - Agence QMI

Seize joueurs se sont affrontés à un jeu de société avec des cartes valant des centaines, voire des milliers de dollars, samedi, au Palais des congrès de Montréal.

L’effet de rareté fait en sorte que certaines cartes du jeu Magic: The Gathering ont pris énormément de valeur depuis 25 ans.

Magic: The Gathering est un jeu où des personnages fantastiques s’affrontent. Chaque participant joue avec son propre paquet de cartes et il peut choisir celles qu’il y met pour faire face à son adversaire. Les joueurs s’arrachent donc les meilleures cartes qui n’ont pas été réimprimées, ce qui fait augmenter leur valeur.

La carte la plus convoitée du jeu, qui montre un lotus noir, peut se vendre plus de 75 000 $, dépendamment de l’édition et lorsqu’elle est en très bonne condition, selon des vendeurs rencontrés au Festival Magic Montréal, qui se déroule en fin de semaine au Palais des congrès. Cette carte permet essentiellement d’avoir trois tours d’avance sur son adversaire.

«Old school»

Une centaine de joueurs s’affrontaient au festival samedi matin, dont seize dans la catégorie «old school». Ils ne jouaient qu’avec les cartes de 1993, la première année du jeu.

Yves Leduc, de Québec, était dans cette catégorie et avait la carte du lotus noir. Le joueur n’a pas l’intention de la vendre pour le moment.

«Si j’avais besoin d’argent, je pourrais, mais Je n’ai pas besoin d’argent», a-t-il dit.

Stéphane Kaiser, de Montréal, pour sa part, possède une dizaine de cartes achetées pour quelques dollars dans les années 90, qui valent maintenant 500 $ chacune.

«On ne joue plus avec. On veut les garder en bon état si jamais on veut les revendre», a-t-il dit.

Contrefaçon

Jamie Blanchette, qui est gérant de la section des cartes à la boutique Le Valet d’cœur, à Montréal, a apporté une carte du lotus noir à vendre pour 12 000 $.

Il a précisé que ce n’est pas toutes les semaines qu’il vend des cartes de très haute valeur.

«Ce n’est tellement pas au quotidien. Je l’ai amenée pour faire grandiose, mais je sais qu’il n’y a pas beaucoup de chances que je le vende», a-t-il dit.

Certaines cartes du jeu valent maintenant si cher que les boutiques vérifient la contrefaçon, à l’image des billets de banque. Un test à la lumière permet notamment de voir un reflet bleuté si les cartes sont véritables.

«Les fausses cartes sont tellement bien faites que ceux qui ne travaillent pas dans ce domaine-là vont en acheter sans le savoir, puis venir te les vendre sans savoir que c’est des fausses cartes», a dit le copropriétaire de la boutique L’Expédition, Thierry Laurin-Fortier.