/news/politics

Les signes religieux interdits pour les futurs employés de l’État en position d’autorité

Geneviève Lajoie | Journal de Montréal

Le gouvernement Legault veut interdire le port de signes religieux chez tous les employés de l’État en position d’autorité qui seront embauchés à compter d’aujourd’hui.

Enseignants, directeurs d’école, policiers, gardiens de prison, procureurs de la Couronne, juges, juges administratifs, de même que le président et les vice-présidents de l’Assemblée nationale ne pourront plus arborer un signe religieux, précise le projet de loi tant attendu déposé jeudi à l’Assemblée nationale.

Pour les juges de la Cour du Québec, du Tribunal des droits de la personne et des cours municipales, c’est le Conseil de la magistrature qui sera responsable d’assurer la mise en œuvre de cette interdiction.

La pièce législative précise que les employés qui portaient déjà un symbole religieux avant le 28 mars 2019, date de la présentation du projet de loi, ont un droit acquis et pourront continuer de l’afficher.

Le gouvernement caquiste réaffirme le principe du visage découvert lors de la prestation et la réception d’un service public.

Le ministre Simon Jolin-Barrette a recours à l’arme judiciaire suprême, la clause dérogatoire, pour éviter les contestations devant les tribunaux.

Retrait du crucifix au Salon bleu

Par ailleurs, le gouvernement Legault a manifesté jeudi son désir que soit retiré du Salon bleu le crucifix qui jouxte le trône du président de l’Assemblée nationale.

«Que l'Assemblée nationale mandate le Bureau de l'Assemblée nationale, suivant l'adoption du projet de loi no 21 “Loi sur la laïcité de l'État”, afin que ce dernier déplace le crucifix du Salon bleu pour le mettre en valeur dans l'enceinte du Parlement», demande la motion, adoptée à l'unanimité par les membres de l'Assemblée nationale.

La Coalition avenir Québec s’est longtemps opposée au retrait du crucifix au Salon bleu malgré son appui pour la laïcité de l’État, prétextant que l’objet sacré était partie intégrante du patrimoine québécois.

Dans la même catégorie