/news/world

Des braconniers abattent une ourse noire en hibernation devant ses oursons

TVA Nouvelles

Deux braconniers ont été condamnés à des peines de prison pour avoir tué une ourse noire en pleine hibernation, ainsi que ses deux oursons, en Alaska en avril 2018.

La vidéo de la scène tragique, et qui peut être difficile à regarder, a été dévoilée cette semaine par le département de la Santé publique de l’Alaska à la suite de la demande de l’organisation de protection des animaux The Humane Society of the United State.

Les images d’une grande netteté, accompagnées de son, montrent Andrew Renner, le père, et Owen Renner, son fils, en train de tuer et de massacrer l’ourse en hibernation.

Après avoir tué la mère, ils ont abattu les deux oursons qui hurlaient, rapportent le Revelstoke Review.

La scène se déroule sur l’île de Esther, en Alaska.

Peu après avoir abattu la mère, l’un des braconniers dit : «Ils ne seront jamais capables de faire le lien avec nous. [...] Nous allons où nous voulons pour tuer».

Le meurtre des animaux a été filmé parce qu’une étude était menée par le service forestier américain et le département des jeux et des pêcheries de l’Alaska.

La caméra qui a filmé le crime a été activée par le mouvement et avait été placée sur le site près de la tanière pour suivre les ours.

Cinq mois de prison

Deux jours après avoir tué l’ourse et les petits, les braconniers sont retournés sur le site pour cacher des preuves de leur présence.

Ils ont notamment placé les oursons dans des sacs de plastique blancs pour en disposer.

Andrew Renner a plaidé coupable à huit chefs d’accusation, notamment avoir tué et transporté illégalement les ours. Il a été condamné à cinq mois de prison avec deux mois de sursis.

Son permis de chasse a été révoqué pour 10 ans et il a été condamné à une amende et à des biens confisqués.

Owen Renner a plaidé coupable à quatre chefs d'accusation. Il a été condamné à 30 jours de prison avec sursis et devra effectuer un service communautaire et suivre un cours sur la sécurité des chasseurs. Son permis de chasse est suspendu pour deux ans.

Selon le communiqué de presse, la Humane Society souhaitait acquérir la vidéo pour montrer toute la brutalité et la cruauté impliquées dans l’événement.

Les chasseurs n’avaient pas le droit de tuer des oursons, ou une mère ourse accompagnée de ses oursons à cet endroit, mais la pratique est permise dans d’autres régions de l’Alaska, ce que déplore l'organisation de défense des animaux. 

 

 

Dans la même catégorie