/regional/estduquebec/cotenord

L’industrie touristique de la Côte-Nord inquiète

TVA Nouvelles 

Les déboires de la traverse Matane—Côte-Nord inquiètent l’industrie touristique de la Côte-Nord. Les intervenants doivent adapter leur message afin de convaincre les touristes de venir visiter la région cet été.

«Oui, on a des enjeux, mais venez nous voir pareil. Ce n’est pas compliqué. Il n’y a pas juste un accès pour venir ici sur la Côte-Nord», a dit Mario Leblanc, directeur de Tourisme Côte-Nord.

De passage dans la région vendredi, la ministre du Tourisme Caroline Proulx a affirmé être confiante que l’image de la région n’a pas été écorchée par les problèmes qui empêche toujours les automobilistes de traverser le fleuve Saint-Laurent à la hauteur de Matane, de Baie-Comeau et de Godbout.

De plus, la ministre ne croit pas qu’il y aura un problème du côté des navires au moment où s’amorcera la saison touristique.

Des sommes supplémentaires pour la promotion de la Côte-Nord n’ont pas été annoncées, comme le demandait Tourisme Côte-Nord.

Afin de pallier l'absence de service de traversier entre Matane-Baie-Comeau-Godbout, la Société des traversiers du Québec (STQ) va bientôt augmenter le nombre de vols entre Mont-Joli et la Côte-Nord dans le but de répondre à la demande qui est de plus en plus forte.