/news/society

Aide médicale à mourir: le tiers des demandes refusées

SÉBASTIEN ST-JEAN/24H MONTREAL/AGENCE QMI

Depuis la mise en place de l’aide médicale à mourir au Québec, 34% des demandes ont été refusées, affirme un bilan de la Commission sur les soins de fin de vie dévoilé mercredi.

Ce sont 830 demandes, sur un total de 2 462, qui ont été écartées entre le 10 décembre 2015 et le 31 mars 2018.

Les principaux motifs de refus sont que les demandeurs ne répondaient pas aux conditions d’amissibilité ou que la personne est décédée avant de recevoir l’AMM.

La Commission souligne d’ailleurs dans son rapport que «certains des établissements qui font moins d’AMM figurent aussi parmi ceux qui ont un taux d’AMM non administré plus important».

Dans ses recommandations, la Commission propose que les établissements où la proportion d’AMM administrée est plus basse que la moyenne «évaluent de façon précise leur processus d’accès à ce soin et corrigent les obstacles».

À l’échelle du Québec, environ 350 médecins auraient administré l’AMM en 2017-2018. C’est environ 1,7% des médecins de la province.

Au total, 1 632 personnes ont reçu l’aide médicale à mourir depuis sa mise en place au Québec.

La mesure est d’ailleurs de plus en plus utilisée : le nombre d’AMM a augmenté de 73% entre 2017 et 2018.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.