/news/currentevents

Le dauphin de «Mom» Boucher derrière une opération de 4 millions?

Vincent Larin et Félix Séguin | Le Journal de Montréal

La Gendarmerie royale du Canada a mis la main sur 91 kilos de cocaïne au port de Montréal, dont la livraison aurait été financée par un nouveau leader présumé des Hells Angels soupçonné par la police de tirer les ficelles d’une lucrative organisation de trafiquants de drogue.

Avec un prix d’environ 40 000 $ le kilo sur le marché noir présentement dans la métropole, la valeur de cette saisie s’élève à 3,64 millions $.

La drogue a été saisie dans un conteneur chargé d’une cargaison de meubles dans lesquels était dissimulée la poudre blanche, en provenance du Mexique.

Hier, deux individus ont été arrêtés dans une usine de fabrication de meubles de la rue Chabanel, à Montréal, a-t-on appris. Ils pourraient éventuellement faire face à des accusations, a précisé la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Subterfuge

Ces arrestations, menées par l’Unité mixte d’enquête sur le crime organisé, font suite à la saisie de drogue conduite par l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC). La date de cette perquisition n’a pu être précisée par la GRC.

Selon nos informations, la GRC aurait usé d’un subterfuge pour mettre la main sur les responsables de cette importante livraison de cocaïne.

Après que le conteneur eut été intercepté par l’ASFC, les limiers ont remplacé le contenu illicite par de faux paquets de drogue tout en y dissimulant un mouchard.

Ils ont ensuite attendu que le conteneur soit réclamé pour aller cueillir les suspects.

Le dauphin de Mom Boucher

Selon nos informations, cette importante livraison de stupéfiants aurait été financée par Mario Brouillette, autrefois surnommé le « dauphin de Mom Boucher ».

Brouillette a été la cible d’une perquisition en marge du projet d’enquête antidrogue Objection, en mars 2018.

Les policiers le soupçonnaient d’être à la tête d’un réseau de trafic de drogue affilié à plusieurs membres influents des Hells, réseau qui aurait été bien implanté dans la région de Montréal et sur la Rive-Nord.

Aucune accusation n’a toutefois été portée contre celui qui était devenu, à 23 ans, le plus jeune membre en règle de l’histoire des Hells au Québec, en 1995.

Une saisie d’une telle ampleur n’est pas une première du côté du port de Montréal.

L’automne dernier, l’ASFC avait annoncé avoir mis la main sur plus de 106 kg de cocaïne dissimulés dans un conteneur de chemises pour homme trouvé à bord d’un navire en provenance de la République dominicaine.

– Avec la collaboration d’Éric Thibault