/news/culture

L'empire de Michael Jackson survit

Raphaël Gendron-Martin | Journal de Montréal

Un mois après la diffusion du documentaire-choc de HBO, Leaving Neverland, l’image de Michael Jackson est entachée. Mais on constate que son héritage est beaucoup trop grand pour qu’il soit complètement rayé de la carte.

Diffusé au début du mois de mars, Leaving Neverland donne la parole à deux hommes qui affirment avoir été victimes d’agressions sexuelles de la part de Michael Jackson alors qu’ils étaient enfants.

Au Québec, les changements ne se sont pas fait attendre depuis la sortie de ce documentaire de quatre heures. Après avoir retiré la statue de cire du chanteur pour la restaurer, la directrice générale du musée Grévin Montréal, Kathleen Payette, a confirmé mercredi au Journal que «le personnage de Michael Jackson ne reviendra pas sur le circuit du visiteur».

Le spectacle Bad Live hommage à Michael Jackson, qui devait avoir lieu vendredi soir au Théâtre Paradoxe, a quant à lui été déplacé au 30 août.

«Nous repoussons la date pour laisser retomber la poussière, le temps que la population réalise que l’individu en tant que tel et son héritage artistique qui a marqué notre millénaire sont deux choses complètement différentes», écrit sur Facebook le personnificateur de Jackson, Frédérick Dufour, aussi connu comme The TruthWalker.

Peu de vagues à l’international

À l’étranger, par contre, on constate que Leaving Neverland a eu peu d’impact sur l’empire Michael Jackson. À Las Vegas, le Cirque du Soleil continue de présenter son spectacle ONE, sans aucun changement. La production Thriller Live, à Londres, a annoncé cette semaine qu’elle poursuivra ses représentations jusqu’en avril 2020. Le spectacle Michael Jackson Foreverpartira en tournée en France cet automne.

De leur côté, les musées du Rock & Roll Hall of Fame et Madame Tussaud ont confirmé qu’ils n’évinceraient pas Michael Jackson de leurs établissements.

«Comme tous les artistes présents ici, il a été reconnu pour son excellence musicale et son talent, et a été élu par un jury composé d’historiens, de musiciens et de professionnels de l’industrie musicale. [...] Il n’y a pas de raison pour que cela change», a déclaré le Rock & Roll Hall of Fame au magazine Pitchfork.

Dans les palmarès, l’étoile de Jackson n’a pas pâli puisqu’il comptait encore cette semaine deux albums au Billboard 200 (The Essential Michael Jackson, au 115e rang, et Thriller, en 171e place).

«Les gens sont déchirés»

Doit-on continuer à célébrer l’œuvre de Michael Jackson, malgré les récentes allégations d’agression sexuelle sur des enfants?

C’est la question que plusieurs personnes se posent depuis la sortie de Leaving Neverland.

«Michael Jackson est un génie musical, mentionne l’expert en musique et producteur de spectacles Mike Gauthier. La majorité des gens sont déchirés là-dedans, car on aime tous sa musique et on se sent coupable de l’écouter après avoir vu le documentaire.»

Pour le stratège en communication corporative et spécialiste de l’image Jean Gosselin, «la grande question sera de voir si l’œuvre va survivre à l’individu. Thriller restera toujours Thriller, un moment charnière dans l’histoire de la musique».

Selon Mike Gauthier, l’héritage de Michael Jackson ne sera pas vraiment affecté. «Les questions vont toujours rester sans réponses, car il est décédé. Ça ne changera rien», dit-il.

Dans la même catégorie