/news/politics

Les élus de l’Assemblée nationale demandent des excuses d’Ottawa pour les expropriations de Mirabel

Agence QMI

archives, Journal de Montréal

Cinquante ans après l’expropriation massive de milliers de personnes dans les Laurentides, les députés à l’Assemblée nationale ont fait front commun mercredi pour demander des excuses officielles d’Ottawa relativement à cette décision fédérale.

Le 28 mars 1969, des citoyens de Mirabel et de 13 municipalités avoisinantes des Laurentides apprenaient que le gouvernement de Pierre Elliott Trudeau les expulsait de leurs terres pour construire un aéroport, qui ne connaîtra jamais l’expansion prévue.

«Aujourd'hui, 50 ans plus tard, les familles expropriées et leur descendance demeurent profondément marquées par ces événements, a indiqué le chef intérimaire du Parti québécois, Pascal Bérubé, au moment de présenter sa motion. Elles méritent de la considération, elles méritent que leurs dirigeants reconnaissent enfin le tort qui leur a été causé.»

Pour l’occasion, des expropriés étaient présents dans les tribunes du Salon bleu.

Cette motion appuyée par tous les partis met «un peu de baume sur leurs blessures», a indiqué M. Bérubé.

Dans la même catégorie