/finance/homepage

Québec crée un programme de formation pour les aides-cuisiniers

Pascal Dugas Bourdon

 - Agence QMI

Chef in restaurant kitchen ,doing flambe on food

stock.adobe

Le gouvernement Legault crée un programme de formation de courte durée pour les aides-cuisiniers dans neuf régions du Québec afin de répondre au criant besoin de main-d’œuvre des restaurateurs.

Ce programme permettra de former 90 employés sur trois ans dans le secteur de la restauration rapide comme des serveurs au comptoir, des aides de cuisine, du personnel de soutien, etc.

Le ministre du Travail, Jean Boulet, a souligné vendredi l’importance d’attirer des «bassins de main-d’œuvre qui sont éloignés du marché du travail» pour parvenir à réduire la pénurie.

«Souvent on réfère aux immigrants, aux travailleurs étrangers ou temporaires, mais ce n’est pas la seule solution. Il y a aussi les travailleurs expérimentés [...], les personnes handicapées, les autochtones, les femmes, les jeunes», a-t-il énuméré, lors d’un point de presse à l’école hôtelière de Fierbourg, à Québec.

Le programme d’étude de 1,14 million $ débutera en mai 2019 et sera coordonné par le Conseil québécois des ressources humaines en tourisme.

Publicité

De plus, Québec mettra sur pied une campagne de «valorisation des métiers du tourisme» dans le but de rendre le secteur touristique plus attirant. Cette campagne comprend des activités «de relations publiques printanières afin de consolider la position du tourisme en tant que secteur d'emploi dynamique», a indiqué le cabinet de la ministre du Tourisme.

Une «offensive de communication» visera également à mieux faire connaître les métiers de ce secteur d'activité.

Ces deux initiatives sont évaluées à 750 000 $.

«Les chercheurs d'emploi et les étudiants qui font actuellement leur choix de carrière doivent savoir que de nombreux métiers sont offerts en tourisme», a indiqué la ministre du Tourisme, Caroline Proulx.

«Ceux-ci pourraient leur permettre de se réaliser professionnellement et d'aspirer à une longue carrière dans un secteur stimulant et valorisant», a-t-elle ajouté.

L’industrie du tourisme a connu une expansion importante en 2018, soit de 4,9 % par rapport à l’année précédente. Cette croissance met cependant une pression sur les besoins en main-d’œuvre, dans un contexte où le taux de chômage au Québec atteint un creux historique.

Dans la même catégorie