/finance/homepage

Pierre Karl Péladeau rencontre l'opposition à Ottawa

TVA Nouvelles et Agence QMI

De passage à Ottawa pour son allocution devant le Club canadien d’Ottawa, Pierre Karl Péladeau en a profité pour plaider sa cause aux chefs conservateur Andrew Scheer et néo-démocrate Jagmeet Singh.  

À LIRE ÉGALEMENT

Pierre Karl Péladeau martèle l’urgence d’agir pour l’avenir de la télévision québécoise

Pourquoi Groupe TVA se dit victime d’iniquité

Pierre Karl Péladeau lance un signal d'alarme au CRTC

«Le temps presse» prévient Pierre Karl Péladeau

 

Son message a été bien reçu, particulièrement au NPD. «Les problèmes de Québecor témoignent du côté ancien du système et de l’urgente mise à jour qu’on doit faire», a réagi le député Pierre Nantel.

Le PDG et chef de direction de Québecor a également rencontré une députée du Bloc québécois.

À la sortie de ces rencontres, M. Péladeau s’est dit satisfait. «Je pense que ça s’est bien passé, mon travail c’est de faire en sorte de bien expliquer la dynamique qui existe à l’heure actuelle pour la protection de notre télévision, des chaînes spécialisées»

«Il y a eu la révolution numérique qui est passée par là, il y a eu la mondialisation, je pense que c’est important que les autorités législatives et les parlementaires soient bien conscients des enjeux», a-t-il ajouté.

Il n’y avait pas de rencontre prévue avec un représentant du parti libéral, mais M. Péladeau a déjà rencontré, au cours des derniers jours, le ministre du Patrimoine, Pablo Rodriguez.

Allocution à Ottawa

Dans son allocution devant des gens d’affaires et des politiciens du Cercle canadien d’Ottawa., M. Péladeau a réitéré ses frustrations envers le géant des télécoms Bell.

Le patron de Québecor ne digère pas que son concurrent refuse de faire une place à TVA Sports dans son forfait le plus populaire. Ce forfait rend pourtant disponible à ses abonnés la chaîne sportive RDS, une propriété de Bell.

M. Péladeau n’hésite pas à qualifier cette situation de «traitement de faveur» envers RDS.

«Pourquoi tous les autres câblodistributeurs au Québec ont accepté le tarif que nous avons proposé concernant TVA Sports et le seul qui le refuse, c’est le distributeur Bell? Parce qu’il est également propriétaire de RDS», a affirmé M. Péladeau..

Dans un communiqué, Bell a qualifié «d’illégale» la menace faite par Québecor de couper TVA Sports à ses abonnés.

- Avec la collaboration de Guillaume St-Pierre