/news/politics

Legault demande des excuses au maire d'Hampstead

Geneviève Lajoie | Journal de Québec 

La classe politique québécoise condamne unanimement les déclarations du maire d’Hampstead, qui a comparé le projet de loi sur les signes religieux à du «nettoyage ethnique». François Legault demande à William Steinberg de s’excuser. 

«Le maire d’Hampstead a déjà été rappelé à l’ordre par des membres de la communauté juive, quand on sait ce qui est arrivé à ce peuple-là, de comparer ce qui se passe au Québec, je pense que ça n’a pas de bon sens. Je pense qu’il doit s’excuser», a affirmé mardi le premier ministre à l’Assemblée nationale.  

François Legault a jugé bon refaire un appel au calme dans le cadre du débat sur le projet de loi 21 sur la laïcité de l’État. «Je comprends qu’il y a des gens qui ont des opinions différentes, mais on peut débattre de façon respectueuse. Les Québécois sont des gens accueillants, les Québécois ont le droit de demander qu’au Québec, les personnes qui travaillent pour le gouvernement, qui sont en autorité, ne portent pas de signes religieux. C’est raisonnable, c’est modéré», a-t-il insisté.  

Le député libéral David Birnbaum a lui aussi déploré les propos «malheureux» tenus par le maire Steinberg.  

«Ses commentaires ont été blessants pour moi comme Québécois, pour nous tous, a-t-il dit. C’est notre Québec ici, c’est une société qu’on aime, on est tolérant, on est ouvert au monde et là on a un débat (...) et ce débat doit être encadré par une discussion responsable. Je l’invite à s’excuser».  

La chef parlementaire solidaire Manon Massé et le chef intérimaire péquiste Pascal Bérubé ont aussi dénoncé les déclarations du numéro un de la Ville de Hampstead. 

Selon la co-porte-parole de Québec solidaire, il s'agit d'affirmations «inacceptables» et «irresponsables». 

«C’est des propos qui sont profondément honteux, il devra offrir de vraies excuses, en anglais et en français», a dit le chef du PQ. M. Bérubé a également émis le souhait que la population de Hampstead ramène son maire à l’ordre.

Dans la même catégorie