/news/techno

La réalité augmentée pourrait révolutionner les médias

Jean-Nicolas Gagné | Agence QMI

 - Agence QMI

Les bulletins de nouvelles, les émissions de télévision et même la publicité pourraient être complètement transformés par l'arrivée de la réalité augmentée dans un avenir pas si lointain. C'est ce qu'estiment des experts rencontrés à Las Vegas dans le cadre d'un congrès sur la diffusion qui se tient ces jours-ci.

La réalité augmentée, qui se différencie de la réalité virtuelle, est la superposition d'un élément sur un environnement réel. Des médias qui couvrent le sport professionnel ont développé dans les dernières années des concepts de réalité augmentée pour tenter de se distinguer dans la couverture d’événements sportifs. En février dernier, le réseau américain CBS Sports a utilisé cette innovation lors de sa couverture du 53e Super Bowl. Les téléspectateurs pouvaient voir à travers leur écran des éléments produits par ordinateur se superposer sur le terrain de football, entre autres.

Mais les émissions sportives sont loin d'être les seules à pouvoir bénéficier de la réalité augmentée. Plusieurs démonstrations époustouflantes ont été présentées ces derniers jours au centre des congrès de Las Vegas, où se sont donné rendez-vous plus de 100 000 acteurs du monde de la radio et de la télédiffusion.

«Après les émissions sportives, ce seront bientôt toutes les façons de consommer de l’information qui seront en réalité augmentée», prédit Sagar Shah, chef marketing international chez Disguise, une firme spécialisée en réalité mixte et en réalité augmentée qui a, entre autres, travaillé avec U2.

Du côté de l'information, de plus en plus de bulletins de nouvelles incluent désormais la réalité augmentée afin de concrétiser certains propos, explique Marco DeMiroz, partenaire d’un grand fonds d’investissement. «Par exemple, de plus en plus de bulletins de nouvelles utilisent la réalité augmentée pour expliquer ce qui s’est passé durant un accident avec une voiture qui rentre de façon virtuelle dans le studio. Le téléspectateur peut voir par exemple la distance de freinage du véhicule. La réalité augmentée peut aussi permettre de représenter en image le nombre de millimètres de pluie qui se sont accumulés lors d’une averse en montrant le présentateur météo en studio avec les deux pieds dans l’eau et suivre en temps réel l’accumulation de pluie», a-t-il partagé dans une conférence sur la réalité étendue (extended reality) lors du NAB show.

Le NAB show se termine jeudi et aura permis à plus de 1800 exposants de présenter leurs innovations aux visiteurs du salon provenant de plus de 160 pays.

Qu’est-ce que la réalité augmentée?

La définition de la réalité augmentée est plutôt simple: c’est une superposition d’un contenu multimédia dans un environnement réel. Le «Journal de Montréal» a d’ailleurs innové il y a un mois en offrant chaque samedi à ses lecteurs une page du «Journal» de Montréal qui prend vie grâce à la réalité augmentée. Pour vivre l’expérience de la réalité augmentée, il suffit d’ouvrir l’application J5 du «Journal de Montréal» et pointer la caméra de votre téléphone sur la page comportant le marqueur de J5 et le contenu prend vie!

Quelle est la différence entre la réalité virtuelle, la réalité augmentée et la réalité mixte?

La réalité virtuelle est un monde complètement virtuel créé de toutes pièces de façon numérique. La réalité augmentée, quant à elle, permet d’ajouter des éléments créés numériquement dans le monde réel de l’utilisateur. La réalité mixte permet aux éléments intégrés de façon numérique d’interagir avec la personne qui l’expérimente dans un univers réel. Ces trois types de réalités se retrouvent dans la grande famille des «réalités étendues» (extended reality).