/regional/homepage

Plus que 21 500 clients d’Hydro-Québec toujours privés de courant

Agence QMI 

Sur les quelque 313 000 clients d'Hydro-Québec qui ont subi des pannes de courant lundi dernier, à peine un peu plus de 21 000 manquaient toujours d'électricité en fin de soirée mercredi.

Un total de 21 448 foyers étaient toujours plongés dans le noir à 23 h. Les régions les plus touchées étaient celles de Blainville, Laval, L'Assomption et les Hautes-Laurentides.

Néanmoins, privés de courant depuis lundi, certains abonnés d’Hydro-Québec de la Rive-Nord de Montréal pourraient devoir passer une troisième nuit d’affilée sans électricité.

La ministre Geneviève Guilbault a tout de même indiqué avoir bon espoir que le courant soit rétabli d’ici la fin de la journée pour une grande majorité de clients. Mais ça pourrait attendre à demain pour certains foyers situés dans «des endroits où la météo est plus éprouvante qu’ailleurs», a-t-elle précisé, sans fournir plus de détails.

 

La ministre a rappelé que 14 centres d’hébergement étaient toujours à la disposition des résidents dans les secteurs les plus touchés. «N’hésitez pas à recourir à ces services en cas de besoin», a-t-elle insisté.

«Toutes nos équipes gouvernementales sont à pied d’œuvre pour assurer le rebranchement [du courant] le plus vite possible. C’est vraiment un effort collectif. On est sur le chemin d’un retour à la normale», a ajouté Mme Guilbault, lors de son point de presse tenu peu avant 7 h au Centre des opérations gouvernementales, à Québec.

Ce centre opérationnel est en lien de façon permanente avec les centres d’urgence, ainsi qu’avec les responsables des transports et des ministères concernés par la crise.

Hydro-Québec prévoit que l’électricité était pour être rétablie dans la grande majorité des foyers mercredi. La société d'État, qui a déployé plus de 550 équipes sur le terrain, a indiqué que les zones les plus durement touchées pourraient voir leur rétablissement repoussé à jeudi.

Conseils de sécurité

Le chef de division des opérations du Service des incendies de Laval fait une mise en garde importante aux gens privés d’électricité par rapport aux barbecues qu’ils seraient tentés d’entrer dans leur logis pour se chauffer ou cuisiner.

«C’est très dangereux. Je vous en prie, ne faites pas ça. Vous jouez avec votre sécurité», a souligné Sylvain Gariépy.

«Vérifier vos détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone. Éloignez aussi les génératrices de la maison au moins de 10 pieds (3 m) afin d’éviter les intoxications», a-t-il ajouté.

 

Laval pas sorti de «la crise»

Mercredi matin, quelque 671 interventions du Service des incendies de Laval avaient déjà été réalisées en lien avec le verglas, a détaillé le chef de division, opérations du Service des incendies, Sylvain Gariépy.

De ce nombre, «on est rendu à 129 appels [faits] pour sécuriser une scène, ce qui veut dire, par exemple, un arbre tombé sur une maison ou une branche dans la rue», avait-il détaillé. Le travail se poursuivait mercredi pour ramasser des débris qui jonchent les rues et terrains.

La division prévention avait aussi effectué une centaine de visites et du porte-à-porte dans des résidences pour personnes âgées et clientèles vulnérables.

«Après 24 heures sans électricité, les systèmes d’alarme sont rendus inopérants, les piles sont à plat. On veut vérifier si les gens sont en sécurité», a souligné M. Gariépy en mentionnant que les détecteurs de monoxyde de carbone doivent faire l’objet d’une attention particulière.

Signe que tout n'était pas encore rentré dans l'ordre mercredi soir, les centres communautaires Accès et Lausanne étaient toujours ouvert aux citoyens en quête d'un endroit chaud où passer la nuit.

Les résidents de Laval sont invités à appeler au 311 pour toutes questions ou problèmes liés aux pannes ou à leurs conséquences, ou encore à composer le 911 en cas d’urgence.

Plusieurs établissements scolaires des régions de Laval et de Lanaudière ont de nouveau été fermés mercredi en raison des pannes de courant. C'était notamment le cas à la Commission scolaire de Laval et à celle des Affluents.

Dans la même catégorie