/regional/homepage

Près de 1000 clients d’Hydro-Québec toujours privés d’électricité

Agence QMI

Toujours à l’œuvre sur le terrain à Laval, dans les Laurentides et dans Lanaudière, les équipes d’Hydro-Québec tentaient jeudi soir de rebrancher les clients sans électricité, dont plusieurs, qui sont dans le noir depuis lundi à la suite d'un épisode de verglas.

Dans son dernier bilan à 23 h, la société d’État rapportait que 1023 foyers étaient privés de courant. L’électricité devait être rétablie d’ici la fin de la journée pour la majorité des clients d’Hydro.

Certains citoyens qui avaient recouvré l’électricité au cours des dernières heures l’ont perdu à nouveau. Un porte-parole d’Hydro-Québec explique pourquoi.

«Il y a des pannes un peu partout sur le réseau secondaire. Nos équipes découvrent des branches tombées sur nos lignes. Pour effectuer des rebranchements, il faut parfois remettre hors tension des lignes principales», a précisé Louis-Olivier Batty.

Le bilan par secteur à 23 h:

Laval: 374 clients sans électricité

Laurentides: 218 clients sans électricité

Lanaudière: 285 clients sans électricité

Pour une grande majorité des clients d’Hydro-Québec, le courant a été rétabli au cours de la journée de mercredi. Toutefois, les zones les plus durement touchées peuvent voir le rétablissement repoussé à jeudi soir, voire vendredi.

«Toutes nos équipes gouvernementales sont à pied d’œuvre pour assurer le rebranchement [du courant] le plus vite possible. C’est vraiment un effort collectif. On est sur le chemin d’un retour à la normale», avait indiqué la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, mercredi matin lors de son point de presse au Centre des opérations gouvernementales, à Québec.

Plus de 500 équipes d’Hydro-Québec ont été déployées sur le terrain pour assurer un rétablissement le plus rapide possible.

Interventions d’urgence en chiffres à Laval

Pompiers, policiers, ambulanciers et responsables des services publics ont été très sollicités depuis lundi en raison des pannes de courant à Laval. Heureusement, aucun blessé n'a été rapporté aux autorités.

Voici un bilan près de 72 heures après le début de la crise:

Police

- 200 appels à l’heure au 911 au plus fort de la crise

- 5200 appels au 311 en trois jours (80 % de plus qu’à l’habitude)

Travaux publics

- 200 événements traités de façon prioritaire, le nettoyage se poursuit

Service des incendies

- 785 appels depuis lundi matin liés à la crise

- 375 interventions pour des événements causés par les pannes, dont 18 concernant des problèmes de monoxyde de carbone

- 23 feux de bâtiments

- 974 visites de bâtiments en prévention incendie

Intoxications au monoxyde de carbone

- Sept ou huit cas (chiffre non officiel) parmi les 18 transports ambulanciers effectués pour toutes sortes de causes; pas de nouvelles de leur état de santé

- 28 personnes se sont présentées au centre hospitalier pour recevoir des traitements; le chef de division des opérations du Service des incendies de Laval, Sylvain Gariépy, souligne que le message de prévention «commence à passer» après avoir rappelé les deux cas «plus graves» impliquant des génératrices

Fin de crise

Le Service des incendies poursuit son travail sur le terrain jusqu'à ce que tous les résidents aient été rebranchés, a assuré M. Gariépy, jeudi matin lors d'un point de presse.

Dans la même catégorie