/finance/homepage

Des brocolis américains vendus comme des produits canadiens

Jean-Michel Genois Gagnon | Journal de Québec

L’entreprise québécoise Produits Vegkiss fait face à trois chefs d’accusation pour avoir entre autres étiqueté comme «Produit du Canada» des brocolis provenant des États-Unis.

C’est à la suite d’une enquête menée par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) en 2017 que la compagnie de Joliette et son directeur de la production, Jean Otis, se sont retrouvés devant les tribunaux. Ils ont comparu le 27 mars et le 11 avril. Ils reviendront devant la cour le 21 mai prochain.

Selon des documents publics, l’infraction aurait eu lieu plus précisément à l’été 2017. Les trois chefs d’accusation ont été déposés le 15 mars dernier en vertu du Code criminel.

Enquête

Ils allèguent que Produits Vegkiss et M. Otis ont « commis une fraude de plus 5000 $ », qu’ils ont « vendu un aliment de manière fausse, trompeuse ou mensongère ou susceptible de créer une fausse impression quant à sa nature, sa valeur, sa quantité, sa composition, ses avantages ou sa sûreté », et qu’ils ont « emballé un produit dans un contenant dont l’étiquette constituait une fausse déclaration quant à sa qualité, sa quantité, sa composition, sa nature, son innocuité, sa valeur, son origine ou sa variété ».

Selon un article récemment publié sur le site La Terre de chez nous, l’ACIA aurait décidé d’ouvrir une enquête après qu’une personne eut déposé une plainte concernant la provenance de certains légumes chez Produits Vegkiss. Cette dernière commercialise aussi le chou-fleur.

Le 24 juillet 2017, des responsables de l’ACIA auraient visité les installations de l’entreprise à Joliette. Ils y auraient découvert des brocolis provenant du pays de l’Oncle Sam avec une étiquette canadienne.

484 000 $

Selon l’enquête, entre le 3 juin et le 24 juillet 2017, Produits Vegkiss aurait importé pour près de 484 000 $ de brocolis de nos voisins du Sud. Les légumes auraient été par la suite vendus avec la mention «Produit du Canada».

Chez Groupe Connexion, dont Produits Vegkiss est une division, la directrice principale aux ressources humaines, a indiqué en fin de journée qu’il s’agit d’unévénement qui s’est produit lors de la transition annuelle entre le produit américain et local.

«Produits Vegkiss valorise l’implantation de nouvelles procédures et de systèmes qui se prêtent aux usines agroalimentaires de façon à assurer la rigueur des processus. Nous contestons donc ces allégations et bien évidemment nous ne pouvons pas faire de commentaire à ce stade puisque le dossier suit son cours», a-t-elle mentionné dans un courriel.

Groupe Connexion avec sa filiale Danfreight Systems brasse aussi des affaires dans l’industrie du transport routier sur la côte ouest américaine et la Floride.

Du côté de l’ACIA, comme le dossier est devant les tribunaux, la direction n’a pas voulu émettre de commentaire.