/news/currentevents

Le proprio de la maison incendiée était «comme un itinérant»

TVA Nouvelles

Le propriétaire de la résidence de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, au Lac-Saint-Jean, complètement rasée par les flammes jeudi matin, était «comme un itinérant», selon son ami.

Deux corps ont été retrouvés dans les décombres de ce brasier sur le rang Caron, mais on ne connaît pas encore leur identité.

«C’était comme un itinérant, il restait dans le sous-sol», a indiqué Michel Harvey, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Le proprio de la maison n’avait pas de téléphone et de voiture, et il se rendait à l’épicerie, une fois par semaine, avec M. Harvey, pour faire les courses.

«Il couchait sur un divan, pas sur un lit, dans le sous-sol», a ajouté son ami. Ce dernier a dû faire un plan de la résidence aux policiers et aux pompiers pour indiquer où aurait pu être son ami à l’intérieur.

Selon M. Harvey, un corps a été retrouvé à l’endroit où il avait indiqué que son ami se trouvait généralement.

La cause du brasier toujours inconnue

La cause de cet incendie mortel demeure toujours inconnue.

L'escouade des crimes majeurs de la Sûreté du Québec poursuit son enquête et n'écarte toujours aucune hypothèse, pour l'instant, afin d'expliquer l'origine des flammes et la cause des décès.

L'identité des victimes n'est pas encore établie formellement non plus.

D'ailleurs, l'état des corps retrouvés dans les décombres complique l'identification des victimes.

Des autopsies des dépouilles seront menées dans les prochains jours.

Dans la même catégorie