/news/society

Réapprendre à vivre à cinq ans après avoir frôlé la mort

Amélie Marcoux | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Il y a trois ans, la petite Marylie de Drummondville a échappé de justesse à la noyade dans un fossé, mais elle vit aujourd'hui avec de lourdes séquelles.

Marylie vient d'avoir cinq ans. Il y a sa vie d'avant ses deux ans et celle d'après son accident. Sa mère affirme que «Marylie est dans un corps de cinq, mais a le mental de deux ans».

La fillette mange encore des purées, parle à peine et doit se déplacer en fauteuil roulant adapté. Pourtant, Marylie a fait d'énormes progrès en trois ans. Elle a même déjoué les pronostics des médecins, selon sa mère. «Au début, ils disaient qu'elle serait quasiment légume. Ils sont pas mal étonnés déjà d'où elle est rendue», affirme Julie Demers.

En frôlant la noyade, le cerveau de Marylie a manqué d'oxygène pendant plusieurs minutes. Après un mois dans le coma, sa vie a changé à jamais.

Fossés dangereux

Les parents n’y pensent pas toujours, mais en cette période de fonte des neiges, les fossés peuvent représenter un danger pour les enfants.

Dans le fossé où Marylie a frôlé la mort, des changements ont été apportés pour que l'eau s'écoule mieux. Rencontré sur place, le propriétaire de l'entreprise voisine a aussi affirmé à TVA Nouvelles avoir fait des démarcher pour clôturer l'accès. Des enfants jouent encore près de ce fossé dangereux.

Les parents de Marylie ne souhaitent à personne de vivre ce qu'ils ont vécu mais, aujourd'hui, ils ont accepté la nouvelle vie de leur fille. Marylie continue de les impressionner, disent-ils. Elle entrera d'ailleurs à l'école en septembre prochain. «Elle va aller faire quelque chose comme les autres», confie sa mère plein de fierté.

Dans la même catégorie