/regional/quebec

Québec travaille fort pour conserver ses nouveaux arrivants

TVA Nouvelles

Dans un effort pour conserver ses nouveaux arrivants, la Ville de Québec organisait samedi la Journée annuelle pour l’accueil des immigrants.

Plus de 500 personnes arrivées à Québec depuis janvier 2018 se sont déplacées pour l’occasion au Centre Vidéotron.

Pendant que les enfants pouvaient s’initier au patinage, les nouveaux arrivants avaient accès aux kiosques d’information.

Ils sont près de 2500 à venir s'installer dans la ville de Québec chaque année.

La majorité des immigrants permanents à Québec proviennent de la France. Le nombre de nouveaux arrivants du Maroc et de l'Algérie est en augmentation depuis les dernières années. Mais c'est le Brésil qui remporte la palme de la plus forte augmentation.

Les autorités municipales de Québec font des efforts pour s’assurer que les nouveaux arrivants éprouvent un coup de cœur pour la région. Les défis d'intégration sont nombreux: le climat, la langue et la maîtrise d’un nouvel emploi.

«On ne veut pas qu'ils repartent, puis on ne veut pas les partager avec les autres villes autour. On en a besoin. On est dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre, leur présence est très importante», explique Émilie Villeneuve, membre du comité exécutif de la Ville.

En ce qui concerne le projet de loi 21 sur la laïcité, ça ne semble pas décourager les nouveaux arrivants de venir s'installer à Québec. Mais plusieurs se disent tout de même contre le projet de loi.

«On va perdre un petit peu notre autonomie. Par exemple, ma femme, elle met le foulard. Là, c'est notre liberté qui va être un petit peu restreinte», a expliqué un homme questionné sur place samedi.

Pour d'autres, ce n'est pas du tout un enjeu.

«Ça ne me dérange pas. Pas rapport à ça, je peux dire que je suis neutre», confie un autre.

Dans la même catégorie