/news/currentevents

La rivière Chaudière déborde en Beauce, des commerçants inondés

Dominique Lelièvre | Journal de Québec

 - Agence QMI

Les commerçants riverains de la rivière Chaudière, en Beauce, retenaient leur souffle, dimanche, alors qu’un embâcle a déjà provoqué une inondation mineure à Saint-Georges et qu’une forte pluie était attendue.

Le réchauffement de la température pendant le week-end a entraîné des mouvements de glace, si bien qu’un amoncellement s’est formé à la hauteur du pont David-Roy dans le centre-ville de la municipalité.

La rivière s’est mise à monter pendant la nuit, inondant les sous-sols d’une quinzaine de commerces, surtout sur la 1re Avenue.  C’est le cas au Rock Café, dont l’étage inférieur, qui accueille une chambre froide et le vestiaire des employés, demeurait inondé en milieu de journée malgré l’achat d’une deuxième pompe pour tenter de venir à bout de l’eau. Ce qui n’a pas empêché le restaurant d’ouvrir ses portes.  

«On se chicane avec la rivière parce que quand on sort l’eau, elle rentre à nouveau. Le but, c’est de maintenir tout ça. Il y a peut-être six pouces d’eau dans le sous-sol, ce n’est pas dramatique présentement. Ce qui est inquiétant, c’est l’embâcle et la pluie qu’on annonce», indique Martin Giguère, copropriétaire du Rock Café.  

Inquiétudes  

M. Giguère souligne que ce type de débordement survient tous les ans. La situation n’en est pas moins inquiétante, puisqu’une tempête printanière chargée d’eau est attendue pendant la nuit. En Beauce, Environnement Canada prévoit de 25 à 40 millimètres de pluie.  

«Au pont, ici, ç’a envie de bloquer, sincèrement. C’est bien plus inquiétant à l’extérieur qu’à l’intérieur. [...] Les glaces ne sont pas parties, elles sont pognées là. L’eau va monter éventuellement, c’est bien plus inquiétant ce qui s’en vient», craint-il.  

Surveillance  

Pour le moment, aucune résidence n’a été affectée par les intempéries. En début de journée, le maire, Claude Morin, se voulait rassurant.  

«Il n’y a aucun effet secondaire majeur à part des inondations de sous-sols, mais ça, c’est connu. Tous les ans, ça se répète. Les commerces sont tous équipés de systèmes de pompes pour évacuer l’eau.»  

La vigilance sera accrue cette nuit en raison des précipitations. M. Morin croit que la pluie pourrait en aider à résorber la situation.  

«Ce qu’on espère, c’est que ça va faire décoller la glace et les embâcles. Ça prend un coup d’eau pour faire partir ça, ça ne partira pas au vent», dit le maire.  

«C’est sûr qu’on fait de la surveillance. Notre équipe de la sécurité civile fait des patrouilles constamment. S’il y avait un risque, on aurait fait évacuer, c’est sûr. On ne prendrait pas de chance», assure-t-il.  

En après-midi, la rivière Chaudière était à la hausse un peu partout en Beauce. La rivière Beaurivage à Saint-Étienne faisait aussi l’objet d’une grande attention de la part de la Sécurité publique.

 

Dans la même catégorie