/news/politics

Valérie Plante «préoccupée» par le projet de loi sur la laïcité

Agence QMI

Le projet de loi sur la laïcité du gouvernement Legault devrait pouvoir être soumis au test des tribunaux, a plaidé dimanche la mairesse de Montréal Valérie Plante, qui s'inquiète des conséquences de la loi pour la région métropolitaine.

«Le fond du débat, selon moi, c’est la clause dérogatoire. Si elles [les différentes personnes et organisations touchées] avaient la possibilité de faire passer le test judiciaire à ce projet de loi, à ce moment, on serait dans un équilibre», a déclaré Mme Plante en entrevue avec Emmanuelle Latraverse à «La Joute».

La mairesse a aussi souligné qu’elle ne ferait pas barrage au projet de loi, mais qu’elle se battrait pour faire valoir le caractère particulier de sa ville. «À Montréal, on vit très bien avec toute cette diversité», a-t-elle assuré.

Valérie Plante a d’ailleurs soulevé des inquiétudes face aux signaux envoyés par le projet de loi.

«Je suis assez préoccupée du message qu’on envoie au niveau de l’emploi, aux étudiants étrangers et même auprès des investisseurs. À l’extérieur de notre bulle et si on arrête de regarder notre nombril, à l’extérieur du Québec, les gens sont préoccupés», s'est-elle inquiétée.

La mairesse a martelé qu’elle «ferait valoir les réalités montréalaises», rappelant que sa ville est «la locomotive économique» de la province.

«Je pense qu’il faut se poser la question: tout ce débat et la façon dont il est mené, comment est-ce que ça nuit à l’image du Québec», a ajouté Mme Plante.

Dans la même catégorie