/news/society

Québec lance une campagne sur la dépendance aux écrans

TVA Nouvelles 

Le gouvernement du Québec lancera une campagne de sensibilisation sur la dépendance aux écrans. Celle-ci visera les jeunes, mais aussi les parents.

«Souvent, on a tendance à viser plus le comportement du jeune lui-même, sans penser à l’exemple qu’on lui montre. Si on n’est pas capable de mettre notre cellulaire de côté pour avoir un moment en famille, ça envoie un message qu’Internet et les écrans occupent une place importante et que c’est une utilisation qui n’est pas nécessairement équilibrée», explique Carolanne Campeau, coordonnatrice chez Capsana, un organisme qui fait la promotion des saines habitudes de vie.

Les statistiques démontrent que les Canadiens passent en moyenne 40 heures par semaine sur un ordinateur, une tablette ou un cellulaire.

«Au même moment où notre société dit qu’il faut faire plus de sport, plus d’activités physiques, le temps d’utilisation du cellulaire et les heures de connexion augmentent», souligne Samuel Poulin, député de la CAQ dans Beauce-Sud.

12 heures consécutives

Antoine Dupuis a toujours aimé les jeux vidéo, mais il a su y jouer avec modération. À l’âge de 11 ou 12 ans, il pouvait y jouer jusqu’à 12 heures en ligne.

«Je ne suis pas obligé de passer mon temps sur mon cellulaire lorsque je suis à table avec des amis ou mes parents. Je trouve que le cellulaire prend vraiment une grosse partie de la vie des gens de nos jours», a-t-il dit.

Dans la même catégorie