/regional/quebec/quebec

Québec sur le point d’assouplir ses règles en matière de murales

Agence QMI 

Les murales devraient se faire plus nombreuses à compter de l’automne prochain dans la ville de Québec.

La conseillère municipale responsable de la culture, Alicia Despins, a indiqué à l’Agence QMI, dimanche, que des modifications visant à assouplir le règlement actuel sur les murales seront présentées au cours des prochaines semaines. Elles doivent permettre entre autres d’autoriser la réalisation de projets de murales dans la ville, sauf dans les secteurs patrimoniaux.

«Nous prévoyons une adoption des modifications à l’automne et le lancement en même temps du nouveau programme qui prévoit aussi un aspect subvention», a mentionné Mme Despins.

En novembre dernier, «Le Journal de Québec» avait écrit que la Ville avait mandaté une firme en aménagement du territoire pour dresser un portrait de la situation de l’art urbain à Québec et obtenir des suggestions en ce qui concerne les lieux propices à la réalisation de murales.

Dimanche, Alicia Despins, a confirmé que le projet de nouvelle réglementation en cours est lié au travail de cette firme spécialisée.

Elle a ajouté que les règles actuelles sont «très contraignantes», soulignant que les murales sont actuellement interdites à Québec, sauf dans les cas où des dérogations sont accordées pour des projets spéciaux ou des projets entrant dans la politique d’intégration d’œuvres d’art dans de nouvelles constructions.

La conseillère municipale a souligné, par ailleurs, qu’il y a de plus en plus de demandes dans ce créneau de la part du public et des artistes, soulignant qu’il y a des artistes muralistes à Québec qui sont toutefois contraints de réaliser des projets dans d’autres villes.

«Ce sont des artistes qui se professionnalisent de plus en plus. Ce sont des gens qui choisissent Québec, qui habitent Québec et qui aimeraient travailler à Québec», a-t-elle lancé.