/news/world

Macron s'engage à rebâtir Notre-Dame de Paris

Agence France-Presse

«Nous rebâtirons Notre-Dame» a promis, ému, le président français Emmanuel Macron après l'incendie qui a ravagé lundi l'emblématique cathédrale gothique, dont les images ont fait le tour du monde, suscitant une vive émotion en France et dans le monde.

«Le pire a été évité, même si la bataille n'est pas encore totalement gagnée», a déclaré le président, visiblement affecté, aux abords de la cathédrale ravagée, affirmant que «les prochaines heures seront difficiles».

À LIRE ÉGALEMENT

Incendie en cours à Notre-Dame de Paris

L'incendie à Notre-Dame de Paris en images

L'incendie à Notre-Dame «terrible à voir», dit Trump

Le président français, dont la voix trahissait l'émotion, a assuré qu'une «souscription nationale sera lancée», et que «bien au-delà de nos frontières, nous ferons appel aux plus grands talents (...), qui viendront y contribuer, et nous rebâtirons».

Rendant hommage à la «cathédrale de tous les Français, même celles et ceux qui n'y sont jamais venus», M. Macron a dit comprendre «cette tristesse» qui frappe les Français, parce que «cette histoire, c'est la nôtre, alors elle brûle».

Si l'incendie dévastateur ne s'était pas déclaré, le président français aurait dû s'adresser à la nation dans une allocation très attendue où il devait livrer des réponses pour faire face à la crise des gilets jaunes qui secoue la France depuis mi-novembre.

La France est un État officiellement laïc, mais de tradition catholique, et Notre-Dame fait partie de l'identité profonde des Français, comme en témoigne les Une des quotidiens français de mardi: «NOTRE DRAME» pour le journal de gauche Libération, «Le coeur en cendres» pour le quotidien catholique La Croix, ou «Notre-Dame des Larmes» pour Le Parisien.