/news/politics

Taxis: «on n’abandonne personne», affirme François Bonnardel

TVA Nouvelles

Alors qu’elle venait à peine d’être détaillée lundi matin, l’offre bonifiée présentée par le ministre des Transports du Québec François Bonnardel a été rejetée par les représentants de l’industrie du taxi. Ce dernier a réagi à «La Joute».

«Ceux qui ont acheté leur permis il y a 15-20 ans et qui ont payé 60 000$, on vous le rembourse. Si vous avez payé votre permis il y a six mois à 200 000$, on vous le rembourse. On n’abandonne personne», a-t-il affirmé d’entrée de jeu.

L'offre du ministre proposait en effet d’imposer une redevance temporaire de 90¢ sur toutes les courses et permettrait ainsi à l’État de verser une compensation supplémentaire pour rembourser le prix payé pour l’acquisition d’un permis de taxi. 

Le tout a malgré tout été rapidement balayé du revers de la main par l’industrie, ce qui ne représente toutefois pas la vision de l’ensemble des chauffeurs, selon François Bonnardel.

«Nous avons un certain groupe qui grossit à chaque rencontre et qui se dit prêt à discuter. On a des propriétaires de taxi qui nous écrivent depuis ce matin et qui nous disent ‘’on est content’’», avoue-t-il, précisant qu’il est le «meilleur allié» des chauffeurs.

«J’ai compris que beaucoup vivaient de l’insécurité et de la peur et, aujourd’hui, je réponds avec cette redevance [...] On doit travailler ensemble et se retrousser les manches», a conclu le ministre.

 

 

Dans la même catégorie