/news/travel

Barcelone vs Madrid: deux mondes à découvrir

Claude Bédard | Agence QMI

Adobe Stock

Êtes-vous plus New York ou plus San Francisco? Toronto ou Vancouver? Paris ou Rome? On s’entend pour dire que votre réponse va varier énormément selon vos goûts et vos aptitudes, et selon ce que ces villes ont à offrir.

En ce qui concerne les deux grandes villes d’Espagne, Madrid et Barcelone, qui attirent chacune annuellement des millions de touristes, on pourrait dire de Madrid, la capitale du pays, qu’elle est un petit New York, et de Barcelone, une cité plus cool à l’image de San Francisco.

MADRID, LA FIÈRE

Madrid est, comme New York, un puissant centre économique et financier qui ne fait pas dans la modestie. Sa vie nocturne est très animée dans une ambiance plutôt décontractée, en particulier le week-end. Mais à la différence de New York, son riche patrimoine culturel, datant de plusieurs siècles, regorge en plus de nombreux sites touristiques incontournables.

La porte d'Alcalá, la place de Cybèle ou la cathédrale de l'Almudena valent le détour. Une visite s’impose au Campo del Moro entourant le majestueux ensemble architectural que forme la cathédrale avec le Palais Royal.

Le centre historique, en particulier les quartiers Huerta et La Latina, tout près de là, avec ses bistrots aux façades en carreaux de faïence est aussi un passage obligé.

De Malasaña au Paseo de La Castellana

Dans toutes les grandes villes, il y a un quartier où il fait bon se perdre. Celui de Madrid est un mélange entre le Quartier latin de Paris et le Soho new-yorkais. Entrer dans Malasaña, c’est comme entrer dans un labyrinthe. Vous passez soudainement des larges avenues aux petites ruelles colorées. C’est l’endroit idéal pour s’initier à la tournée des bars et goûter ces délicieux échantillons de gastronomie (tapas et raciones). Vive la fête, qui se poursuit généralement très tard dans la nuit! Le «fun» est de la partie.

De son côté, la Plaza Mayor, centre historique de Madrid, n’a plus à faire sa réputation, de jour comme de nuit. La foule est nombreuse et bruyante.

La Gran Via, c’est la «Fifth Avenue» de Madrid! C’est là qu’on retrouve tous les grands magasins offrant parfois des soldes auxquels on ne peut résister surtout quand on les compare avec les prix pratiqués ici.

Non loin de là, le Paseo de La Castellana, qui traverse la ville du nord au sud, est jalonné d'hôtels plus élégants les uns que les autres. Principaux symboles de la richesse de la ville, de nombreuses sociétés commerciales aux styles avant-gardistes s’y retrouvent aussi.

BARCELONE, LA REBELLE ENSORCELANTE

À deux pas de la France, Barcelone, la fière capitale de la Catalogne, fait vibrer non seulement ses habitants, mais aussi les visiteurs succombant dès le premier coup d’œil à son charme envoûtant.

Toutes les audaces sont permises dans cette culture désireuse depuis toujours de s’affranchir de la domination madrilène. On y trouve un peu du Québec frondeur dans toutes ses manifestations populaires et culturelles.

Avec son style baroque, classique et rococo, la ville est un heureux mélange de modernité et d’héritage historique. Barcelone constitue un véritable théâtre d’animations en tout genre, de nuit comme de jour.

Son charme et son pouvoir d’attractivité sont tels qu’elle ploie littéralement, comme Venise d’ailleurs, sous le poids toujours plus lourd de la masse touristique qui déferle sur place au point qu’un mouvement, minoritaire faut-il préciser, a fait jour pour freiner cette frénésie de visiteurs.

De la Rambla au parc Guëll

Pour apprivoiser Barcelone, il faut commencer par arpenter la Rambla, emblématique artère partant du bord de mer, au Mirador de Colom, en remontant jusqu’à la Plaza de Catalunya. La foule se presse dans les nombreux restaurants, boutiques, kiosques de toutes sortes, jusqu’au marché couvert de la Boqueria. Toute la jeunesse s’y regroupe la nuit tombée en débordant par la suite dans les petites rues avoisinantes.

Remise de l’attentat terroriste qui a fait hélas de nombreuses victimes (2017), cette grande rue piétonnière, qui traverse le vieux Barcelone, a d’ailleurs repris depuis le statut de fierté et d’indépendance qui la caractérise.

La célèbre Sagrada Família est un monument incontournable qu’il faut visiter. Oeuvre du célèbre architecte Antoni Gaudí, la grandiose basilique commencée en 1883 est toujours inachevée tant elle est immense.

L’influence de Gaudí se fait sentir partout, notamment dans les superbes résidences bordant les grandes artères de Barcelone. Mais l’un de ses joyaux est sans contredit le magnifique parc Güell qui offre, à travers son labyrinthe de constructions de céramiques colorées, l’une des promenades les plus surprenantes et les plus agréables de la ville.

En 2012, Barcelone était l’hôtesse des Jeux olympiques d’été. Il faut aller sur le site pour admirer de son promontoire le panorama sans pareil de la ville. Pour y accéder, rien ne vaut le métro aérien pour une balade originale. Et puis, non loin, le musée de la Fondation du peintre et sculpteur Joan Miro vaut le détour, comme disent les guides.

Il y a peu de place pour l’ennui et la monotonie à Barcelone qui s’est construit une identité que jalouse parfois Madrid la fière... Les catalans, avec leur culture qui diffère du reste de l’Espagne, ont tout ce qu’il faut d’ailleurs provoquer chez vous un véritable coup de foudre.

LE VERDICT

Madrid ou Barcelone? Égalité partout? Pourquoi pas les deux si le temps vous le permet. Les comparer sur place en vaut définitivement le déplacement.